Rechercher

La BBC classée 3e sur la liste de l’antisémitisme du centre Simon Wiesenthal

La première et la deuxième place sont allées respectivement à l'Iran et au Hamas ; le directeur de l'organisation invoque des reportages biaisés et du personnel antisémite

La New Broadcasting House de la BBC, dans le centre de Londres, le 28 mars 2013. (Crédit : AP Photo/ Lefteris Pitarakis, Archives)
La New Broadcasting House de la BBC, dans le centre de Londres, le 28 mars 2013. (Crédit : AP Photo/ Lefteris Pitarakis, Archives)

La BBC a été qualifiée d’antisémite par le Centre Simon Wiesenthal, et a été placée en troisième position sur sa liste annuelle « Global Antisemitism Top Ten », selon un rapport publié dimanche.

La première et la deuxième place sont allées respectivement à l’Iran et au groupe terroriste palestinien du Hamas basé à Gaza.

Le directeur de l’organisation, Marvin Hier, a déclaré au Daily Mail que « les gens pourraient être surpris de voir la BBC sur notre liste, mais la décision de placer la BBC en troisième position est venue après des mois de débats et de discussions intenses ».

« Nous pensons que la BBC s’est rendue coupable de plusieurs incidents d’antisémitisme au cours de l’année dernière », a-t-il déclaré.

Le rabbin Marvin Hier discute de l’exactitude historique du film « La Passion du Christ » de Mel Gibson, lors d’une conférence de presse au Musée de la Tolérance, à Los Angeles, le mardi 24 février 2004. (AP Photo/Stefano Paltera)

« Les gens pourraient penser que nous avons placé des groupes néo-nazis sur notre liste », a déclaré Hier au journal, « mais la BBC y figure parce que lorsqu’une organisation mondialement reconnue permet à l’antisémitisme de se glisser dans ses reportages, cela la rend encore plus insidieuse et dangereuse. »

La liste complète doit être publiée mardi.

Hier a cité le reportage de la BBC sur l’attaque, ce mois-ci à Londres, d’un bus rempli d’adolescents juifs, qui célébraient la fête de Hanoukka, par un groupe d’hommes qui scandaient des slogans anti-israéliens. Le reportage prétendait que l’une des victimes avait utilisé une insulte islamophobe.

« La BBC a faussement rapporté qu’une victime dans le bus avait utilisé une insulte anti-musulmane. Mais ce qui a été entendu sur l’enregistrement était un homme juif en détresse parlant en hébreu, appelant à l’aide », a déclaré Hier.

La liste a également noté qu’une journaliste de la BBC – qui a depuis été licenciée – a tweeté que « Hitler avait raison » en 2014.

L’organisme de veille des médias pro-israélien Honest Reporting a signalé ce tweet vieux de sept ans, ce qui a conduit la BBC à ouvrir une enquête interne qui a finalement abouti au licenciement de Tala Halawa.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...