La Britannique qui avait chanté le négationnisme de la Shoah condamnée
Rechercher

La Britannique qui avait chanté le négationnisme de la Shoah condamnée

Alison Chabloz, 54 ans, a été reconnue coupable d'avoir écrit, interprété et diffusé 3 chansons, dont une clamant que le génocide était "un amas de mensonges"

La bloggeuse Alison Chabloz, accusée d'avoir publié des chansons antisémites sur son site, arrivant au tribunal de Westminster à Londres le 10 janvier 2018 (Crédit : AFP / Tolga Akmen)
La bloggeuse Alison Chabloz, accusée d'avoir publié des chansons antisémites sur son site, arrivant au tribunal de Westminster à Londres le 10 janvier 2018 (Crédit : AFP / Tolga Akmen)

Une Britannique qui avait posté sur YouTube des chansons niant la réalité de l’Holocauste a été condamnée à Londres pour avoir transmis des « messages offensants, indécents ou menaçants ».

Vendredi, un juge de la cour des magistrats de Westminster a statué qu’Alison Chabloz, 54 ans, était coupable d’avoir écrit, interprété et diffusé trois chansons sur les persécutions nazies.

L’une était consacrée à la jeune écrivaine Anne Frank.

Chabloz, qui clamait dans un de ses titres que l’Holocauste était « un amas de mensonges », écopera de sa peine le mois prochain.

Au cours d’une audience de son procès, au mois de février, Chabloz avait chanté dans la salle du tribunal alors que le juge examinait ses vidéos.

L’observatoire Campaign Against anti-Semitism avait initialement porté plainte au niveau privé contre Chabloz avant que le procureur de la couronne ne s’empare du dossier.

« Ce verdict envoie le message fort qu’en Grande-Bretagne, le négationnisme et les théories du complot antisémite ne seront pas tolérés », a expliqué Gideon Falter, le président du groupe.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...