Israël en guerre - Jour 225

Rechercher

La carte d’anniversaire « Hitler » de George Harrison des Beatles mise aux enchères

Divers objets de collection du groupe mythique sont à la vente ; parmi eux, la carte envoyée par le guitariste, écrite en allemand et dont le dessin semble représenter le chef nazi

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

George Harrison during a press conference at Schiphol Airport, shortly after his arrival with the Beatles in the Netherlands in 1964 (photo credit: Nationaal Archief, Den Haag, Nederlands/Wikipedia Commons)
George Harrison during a press conference at Schiphol Airport, shortly after his arrival with the Beatles in the Netherlands in 1964 (photo credit: Nationaal Archief, Den Haag, Nederlands/Wikipedia Commons)

Des objets de collection des Beatles vont être vendus aux enchères à la fin du mois – dont une carte d’anniversaire qui avait été envoyée par le guitariste George Harrison et dans laquelle il faisait apparemment référence à Adolf Hitler.

Parmi les autres objets en vente, une partie du mur du plateau de télévision qui était en arrière-plan lors de l’apparition en direct du groupe légendaire de rock britannique dans l’émission d’Ed Sullivan en 1964 – une émission qui avait été considérée comme un tournant dans la carrière du groupe – mais aussi des vêtements, des enceintes et des contrats signés.

La carte d’anniversaire, selon la maison de vente aux enchères, est « un document qui intrigue et qui est présenté sous la forme d’une carte de vœux innocente ». Des rumeurs, dans le passé, laissaient fortement entendre que Harrison était un collectionneur d’objets nazis.

Ainsi, en 1991, Harrison avait poursuivi le tabloïd Globe après la publication, par ce dernier, d’extraits d’une biographie qui affirmait qu’il était fasciné par Hitler, avec des reliques nazies exposées à son domicile, ajoutant qu’il avait porté ouvertement un uniforme nazi. Le guitariste avait réclamé 200 millions en dommages et intérêts.

A ce moment-là, l’avocat Bert Fields, spécialisé dans la défense de célébrités et qui avait représenté les Beatles dans un certain nombre de plaintes, avait déclaré au LA Times que Harrison « condamne tout ce que défendait Hitler et il ne peut imaginer rien de pire à dire à son sujet que d’affirmer qu’il serait un sympathisant de l’idéologie nazie. »

L’affaire avait été réglée cinq ans plus tard, et Globe avait dû verser un dédommagement à Harrison.

Par la suite, un chercheur qui travaillait sur les Beatles avait découvert une carte d’anniversaire envoyée par le guitariste au gardien de sa maison de Hawaï, Steve Schrink.

La maison de vente aux enchères indique qu’il y a, sur la carte, une note écrite à la main – “Fritliche to Steve – Happy Fritliche Gebirstag mein frund [« Bon anniversaire mon ami », en allemand] de la part d’Adolf Schickengruber – George, Olivia et Dhani.”

Schicklgruber était le nom de famille du père de Hitler, qu’il devait changer plus tard.

Il y avait aussi un dessin qui ressemblait à une représentation de Hitler, avec une croix gammée sur la cravate.

« Cela ne veut très certainement pas dire que Harrison croyait dans l’idéal nazi, mais cela montre peut-être un certain degré de curiosité sur le sujet qui avait entraîné les rumeurs antérieures qui avaient pu exister », continue la maison de vente aux enchères dans sa description.

« Peut-être était-ce simplement une référence aux règles strictes imposées par Harrison au gardien de son manoir à Hawaï ?, » interroge-t-elle.

« Écrite entièrement de la main de Harrison avec un stylo et à l’encre bleue, la carte est bien préservée et elle est en bon état », précise encore la maison de vente aux enchères.

John Lennon et sa femme, Yoko Ono, font un bed-in pour la paix dans la chambre 902, la suite présidentielle de l’hôtel Hilton à Amsterdam, le 25 mars 1969. (Crédit : AP Photo)

Parmi d’autres documents écrits à la main qui sont mis aux enchères, des écrits de John Lennon et de sa compagne Yoko Ono pendant leur célèbre manifestation pour la paix sous forme de bed-in, alors que le couple séjournait à l’hôtel Hilton d’Amsterdam. Une jeune adolescente qui habitait la ville était parvenue à entrer dans leur chambre et elle avait convenu avec le célèbre couple de recueillir les questions posées par les fans qui se trouvaient dans le couloir et de les remettre aux deux stars sur une feuille de papier – après quoi, Lennon et Ono pourraient transmettre leurs réponses au domicile de la jeune fille. Tous deux avaient tenu parole et le document révèle leurs pensées sur leur consommation de drogue et sur les critiques qui avaient pu être faites au sujet de leur bed-in.

La collection sera présentée par la maison de vente aux enchères GottaHaveRockandRoll à New York, le 22 septembre, et elle pourrait lever 22 millions de dollars au total, a fait savoir mardi le journal britannique The Guardian.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.