Israël en guerre - Jour 146

Rechercher

La chanson du rappeur juif, Kosha Dillz, répond à l’antisémitisme de Kanye West

Le rappeur a sorti un titre critiquant la star du hip-hop, détaillant la controverse et dénonçant la haine anti-juive

Kosha Dillz dans sa vidéo "Death Con 3". (Crédit : YouTube)
Kosha Dillz dans sa vidéo "Death Con 3". (Crédit : YouTube)

Le rappeur juif Rami Even-Esh, dont le nom de scène est Kosha Dillz, a sorti une chanson en réponse aux débordements antisémites répétés de Kanye West ces dernières semaines.

La chanson publiée vendredi s’intitule « Death Con 3 », en référence à une menace que West, désormais connu sous le nom de Ye, a proférée contre les Juifs au début du mois.

Ye a récemment répété ses déclarations antisémites sur les réseaux sociaux et dans des interviews, jurant notamment qu’il allait s’attaquer aux Juifs et affirmant qu’il est la cible d’une « mafia médiatique souterraine juive » et que « les Juifs possèdent la voix des Noirs ».

L’expression « Death con 3 » semble être une utilisation erronée du niveau d’alerte élevé DEFCON 3 de l’armée américaine.

Dans sa chanson, Even-Esh pointe du doigt l’antisémitisme des deux côtés du spectre politique et fait des références à l’actuelle controverse.

« C’est pour tous les gens de droite, les gauchistes qui ne font absolument rien et qui prétendent le contraire/Pour les amoureux de Ye, les Ilhan et Candace Owens aussi, vous êtes tous condamnables, je ne peux pas dire qui est qui », dit-il dans le refrain.

Candace Owens est une influenceuse conservatrice Afro-Américaine qui a pris la défense de Ye, et Ilhan Omar est un membre du Congrès qui a récemment donné une interview sur l’antisémitisme. Son apparition dans l’émission du journaliste Mehdi Hasan, affirmant qu’Omar a elle-même fait preuve d’antisémitisme a été vivement critiquée.

Dans sa chanson, Even-Esh fait également référence à la critique d’Israël, à la rhétorique raciale entourant l’identité juive et aux conspirations antisémites.

« Une terre contre une patrie, nous luttons tous/Vous ne représentez que le peuple, je ne plaisante pas avec les gouvernements/Juif mais ferais-je semblant ? La mauvaise couleur de peau ? Grand rabbin de la synagogue de Satan ? » dit-il.

« Je ne suis pas émotif mais j’ai besoin de beaucoup de bénédictions/Peut-être as-tu la haine, mon frère ? Tu devrais regarder les commentaires », dit-il en faisant référence au harcèlement anti-juif en ligne.

Le clip de la chanson a été tournée à New York, notamment devant le siège mondial du mouvement Habad dans le quartier de Crown Heights, à Brooklyn. Un autre segment a été filmé devant un magasin Judaïca.

Even-Esh, qui est né dans le New Jersey et dont les parents sont Israéliens, est un fervent défenseur des causes juives. Il a notamment participé à des événements liés à Israël et a apporté son soutien aux survivants de la Shoah. Il fait souvent référence à son identité juive dans sa musique.

Ye a été exclu de plusieurs réseaux sociaux à la suite de ses commentaires. La maison de couture parisienne Balenciaga a rompu ses liens avec le rappeur et magnat de la mode à la suite d’une récente série de déclarations controversées, sans en donner précisément la raison, et des groupes juifs ont demandé à Adidas de renoncer à son partenariat de plusieurs milliards de dollars avec Kanye West.

Des antisémites devant une bannière sur l’autoroute de Los Angeles déclarant que « Kanye a raison à propos des Juifs ». (Crédit : Oren Segal/Twitter)

Dimanche, à Los Angeles, en Californie, des antisémites ont suspendu une bannière au-dessus d’une autoroute pour exprimer leur soutien à Ye, sur laquelle il était inscrit « Kanye a raison à propos des Juifs ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.