Rechercher

La chanson du rappeur juif, Kosha Dillz, répond à l’antisémitisme de Kanye West

Le rappeur a sorti un titre critiquant la star du hip-hop, détaillant la controverse et dénonçant la haine anti-juive

Kosha Dillz dans sa vidéo "Death Con 3". (Crédit : YouTube)
Kosha Dillz dans sa vidéo "Death Con 3". (Crédit : YouTube)

Le rappeur juif Rami Even-Esh, dont le nom de scène est Kosha Dillz, a sorti une chanson en réponse aux débordements antisémites répétés de Kanye West ces dernières semaines.

La chanson publiée vendredi s’intitule « Death Con 3 », en référence à une menace que West, désormais connu sous le nom de Ye, a proférée contre les Juifs au début du mois.

Ye a récemment répété ses déclarations antisémites sur les réseaux sociaux et dans des interviews, jurant notamment qu’il allait s’attaquer aux Juifs et affirmant qu’il est la cible d’une « mafia médiatique souterraine juive » et que « les Juifs possèdent la voix des Noirs ».

L’expression « Death con 3 » semble être une utilisation erronée du niveau d’alerte élevé DEFCON 3 de l’armée américaine.

Dans sa chanson, Even-Esh pointe du doigt l’antisémitisme des deux côtés du spectre politique et fait des références à l’actuelle controverse.

« C’est pour tous les gens de droite, les gauchistes qui ne font absolument rien et qui prétendent le contraire/Pour les amoureux de Ye, les Ilhan et Candace Owens aussi, vous êtes tous condamnables, je ne peux pas dire qui est qui », dit-il dans le refrain.

Candace Owens est une influenceuse conservatrice Afro-Américaine qui a pris la défense de Ye, et Ilhan Omar est un membre du Congrès qui a récemment donné une interview sur l’antisémitisme. Son apparition dans l’émission du journaliste Mehdi Hasan, affirmant qu’Omar a elle-même fait preuve d’antisémitisme a été vivement critiquée.

Dans sa chanson, Even-Esh fait également référence à la critique d’Israël, à la rhétorique raciale entourant l’identité juive et aux conspirations antisémites.

« Une terre contre une patrie, nous luttons tous/Vous ne représentez que le peuple, je ne plaisante pas avec les gouvernements/Juif mais ferais-je semblant ? La mauvaise couleur de peau ? Grand rabbin de la synagogue de Satan ? » dit-il.

« Je ne suis pas émotif mais j’ai besoin de beaucoup de bénédictions/Peut-être as-tu la haine, mon frère ? Tu devrais regarder les commentaires », dit-il en faisant référence au harcèlement anti-juif en ligne.

Le clip de la chanson a été tournée à New York, notamment devant le siège mondial du mouvement Habad dans le quartier de Crown Heights, à Brooklyn. Un autre segment a été filmé devant un magasin Judaïca.

Even-Esh, qui est né dans le New Jersey et dont les parents sont Israéliens, est un fervent défenseur des causes juives. Il a notamment participé à des événements liés à Israël et a apporté son soutien aux survivants de la Shoah. Il fait souvent référence à son identité juive dans sa musique.

Ye a été exclu de plusieurs réseaux sociaux à la suite de ses commentaires. La maison de couture parisienne Balenciaga a rompu ses liens avec le rappeur et magnat de la mode à la suite d’une récente série de déclarations controversées, sans en donner précisément la raison, et des groupes juifs ont demandé à Adidas de renoncer à son partenariat de plusieurs milliards de dollars avec Kanye West.

Des antisémites devant une bannière sur l’autoroute de Los Angeles déclarant que « Kanye a raison à propos des Juifs ». (Crédit : Oren Segal/Twitter)

Dimanche, à Los Angeles, en Californie, des antisémites ont suspendu une bannière au-dessus d’une autoroute pour exprimer leur soutien à Ye, sur laquelle il était inscrit « Kanye a raison à propos des Juifs ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...