La chasse à l’homme pour le meurtrier de Shevach se poursuit
Rechercher

La chasse à l’homme pour le meurtrier de Shevach se poursuit

L'armée a maintenu les barrages sur les routes autour de Naplouse ; l'armée a saisi des armes illégales lors de perquisitions indépendantes

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des soldats israéliens fouillent la ville de Naplouse, en Cisjordanie, à la recherche des meurtriers du rabbin Raziel Shevach, le 11 janvier 2017. (Crédit : armée israélienne)
Des soldats israéliens fouillent la ville de Naplouse, en Cisjordanie, à la recherche des meurtriers du rabbin Raziel Shevach, le 11 janvier 2017. (Crédit : armée israélienne)

Les forces de l’ordre israéliennes ont perquisitionné plusieurs zones à proximité de Naplouse mercredi soir et jeudi matin, au troisième jour de la chasse à l’homme lancée pour retrouver les terroristes qui sont à l’origine de la fusillade qui a coûté la vie à un Israélien, en Cisjordanie.

Les forces de sécurité ont « mené des fouilles dans la région afin de localiser les terroristes, en parallèle de l’enquête en cours et des opérations du renseignement », a déclaré l’armée jeudi matin.

Les soldats surveillent également les points de passages aux entrées de la ville de Naplouse et des villages alentours.

« Les troupes ont poursuivi leurs actions afin de sécuriser les routes et garantir la sécurité des résidents dans la région », a ajouté l’armée.

Des soldats israéliens fouillent la ville de Naplouse, en Cisjordanie, à la recherche des meurtriers du rabbin Raziel Shevach, le 11 janvier 2017. (Crédit : armée israélienne)

Mardi soir, peu avant 20 heures, le rabbin Raziel Shevach, 35 ans et père de 6 enfants, a été tué au volant de sa voiture par un tireur, également au volant, à proximité de Havat Gilad, l’avant-poste où il résidait.

Selon un reportage diffusé par la chaîne Kan mercredi, le tireur a utilisé une arme à feu fabriquée en série, et non une mitraillette produite localement. Il semblait également avoir été « bien entraîné ».

Immédiatement après l’attaque, les troupes ont lancé une chasse à l’homme et ont placé des barrages dans la région, aux abords de Naplouse, qui compte une population de 150 000 personnes, à la recherche des auteurs du crime.

Ces checkpoints, que l’armée définit comme des « fermetures », ont été maintenues mercredi, causant des sérieuses perturbations de circulation dans la région.

Jeudi, l’armée a annoncé que ces mesures se poursuivaient.

« Les entrées et les sorties de Naplouse et des villages périphériques ne seront possibles qu’après des vérifications de sécurité », a déclaré l’armée dans un communiqué.

L’armée a également arrêté 18 Palestiniens lors d’une perquisition à l’aube, qui ne semble pas liée au meurtre du rabbin Shevach. Les suspects sont accusés de jets de pierres et autres délits, a indiqué l’armée jeudi.

Un mitraillette de type Carlo, saisie par l’armée israélienne dans le village d’Umm al-Tut, le 11 janvier 2018. (Crédit : armée israélienne)

« De plus, durant les fouilles à la recherche d’armes illégales dans le village d’Umm al-Tut, au sud de Jénine, les forces ont découvert et saisi deux [mitraillettes de type Carlo, produites localement] », a déclaré l’armée.

Après la fusillade et l’enterrement de Shevach, plusieurs incidents de violence ont été signalés en Cisjordanie.

Peu après l’enterrement, des dizaines d’Israéliens, principalement des jeunes hommes, ont attaqué le village palestinien de Farata et ont lancé des pierres sur les résidents.

Une voiture palestinienne ciblée par des jets de pierre de la part de résidents d’implantations, dans la régions de Naplouse, après une fusillade meurtrière, le 9 janvier 2018. (Crédit : Croissant rouge palestinien)

L’organisation israélienne Rabbi for Human Rights, a indiqué que des affrontements ont aussi éclaté dans le village de Jit, où 20 résidents d’implantations ont brisé les fenêtres de plusieurs résidences palestiniennes, au retour de l’enterrement.

Mardi soir, des voitures palestiniennes ont été la cible de jets de pierre près de Yitzhar et de l’intersection de Shiloh, au sud de Naplouse, selon la Dixième chaîne.

D’autres incidents ont été signalés dans les villages d’Asira al-Qibliya, Jalud et Burin. Quatre personnes ont été légèrement blessées par les jets de pierre, selon des sources palestiniennes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...