Un Israélien tué près de Naplouse
Rechercher

Un Israélien tué près de Naplouse

La victime, Raziel Shevach, 35 ans, est un père de six enfants d'un avant-poste voisin. L'armée israélienne a lancé une chasse à l'homme

Les gens rassemblés sur la scène d'un attentat terroriste à proximité du carrefour Havat Gilad en Cisjordanie, le 9 janvier 2018 (Crédit :  Magen David Adom)
Les gens rassemblés sur la scène d'un attentat terroriste à proximité du carrefour Havat Gilad en Cisjordanie, le 9 janvier 2018 (Crédit : Magen David Adom)

Un Israélien a été mortellement blessé par balles mardi soir à proximité de Naplouse dans le nord de la Cisjordanie, à l’occasion d’un attentat terroriste.

Rabbi Raziel Shevach, 35 ans, est mort de ses blessures à l’hôpital Kfar Saba après avoir été pris en charge par les médecins sur le lieu de l’attentat, au carrefour Havat Gila.

Ce père de six enfants a été pris pour cible par des tireurs alors qu’il se trouvait dans sa voiture et qu’il circulait sur le carrefour, a fait savoir l’armée.

Les médecins ont indiqué qu’il avait été blessé au torse et que son état s’était détérioré alors qu’il était emmené à l’hôpital.

Une photo non-datée de Raziel Shevah, tué dans un attentat terroriste en Cisjordanie, le 9 janvier 2018 (Crédit :Yeshivat Roeh Yisrael)

Shevach habitait l’avant-poste de Havat Gilad, ont fait savoir des voisins. Il était rabbin dans une yeshiva et mohel de profession, selon des informations.

Des informations ont fait savoir que Shevach — qui était également infirmier bénévole – avait alerté les forces de sécurité, leur disant qu’il avait été touché par des balles tirées depuis une voiture palestinienne.

Il laisse derrière lui une épouse, quatre filles et deux fils. Son aîné est âgé de 11 ans et le plus jeune de huit mois, selon un responsable local.

Son épouse a déclaré mardi soir au site d’information Ynet news qu’il « m’a appelé et m’a dit : On m’a tiré dessus, appelle une ambulance’. Je suis encore choquée, horrifiée de la facilité avec laquelle on nous tire dessus. Nous sommes en route vers l’hôpital, nous ignorons dans quel état il est. Je veux demander à tous de prier pour lui ».

Les forces de défense israéliennes ont confirmé l’attentat et ont indiqué que les soldats fouillaient la zone pour retrouver les tireurs.

Les gens rassemblés sur la scène d’un attentat terroriste à proximité du carrefour Havat Gilad en Cisjordanie, le 9 janvier 2018 (Crédit : Magen David Adom)

Le député du parti HaBayit HaYehudi Betzalel Smotrich a expliqué qu’il se trouvait à quelques minutes du lieu de l’attaque et qu’il avait arrêté son véhicule pour donner les premiers soins à la victime.

« Quelques voitures devant moi, sur la route de Gilan, un attentat terroriste terrible avec une issue grave », a expliqué Smotrich dans un communiqué. « Nous nous sommes arrêtés pour administrer les premiers soins et je rentre maintenant chez moi. C’est une situation intolérable mettant en scène un sous-humain venu semer la destruction ».

Il a vivement recommandé au ministre de la Défense Avigdor Liberman de donner pour instruction à l’armée israélienne de répondre avec force, disant que la situation « doit s’arrêter ».

Judah Ari Gross et Jacob Magid ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...