La coalition boycotte les discours des élus arabes à la Knesset, Liberman s’en réjouit
Rechercher

La coalition boycotte les discours des élus arabes à la Knesset, Liberman s’en réjouit

En raison de leur absence aux funérailles de Shimon Peres, les députés de la coalition ont décidé de sortir pendant les discours des élus de la Liste arabe unie

Raoul Wootliff est le correspondant parlementaire du Times of Israël

Ayman Odeh, dirigeant de la Liste arabe unie. (Crédit : bureau d'Odeh via JTA)
Ayman Odeh, dirigeant de la Liste arabe unie. (Crédit : bureau d'Odeh via JTA)

Le président de la coalition, David Bitan, a annoncé que ses députés prévoyaient de sortir de la salle pendant les discours des députés de la Liste arabe unie durant les sessions de la Knesset cette semaine, après le boycott du parti des obsèques de l’ancien président et Premier ministre Shimon Peres.

En réponse à cette annonce, Ayman Odeh, le président de la Liste arabe unie, a déclaré qu’il n’était « pas surpris » de ce geste, soulignant ce qu’il a appelé les « politiques racistes et fascistes » du gouvernement.

« Même si vous quittez la plénière, même si vous fermez les yeux vraiment très forts, nous serons toujours là, a-t-il déclaré. Je vois cela comme une excellente opportunité de nous adresser directement à la population sans interruption. »

La décision des députés arabes de ne pas venir aux funérailles du 30 septembre de Peres avait été condamnée par les collègues de droite comme de gauche.

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman a ensuite rendu hommage à la coalition pour son boycott des députés arabes après leur décision de ne pas assister aux obsèques de l’ancien président Shimon Peres.

« J’espère que ce même boycott continuera jusqu’à la fin de la session, et ne sera pas une histoire d’une fois », a-t-il déclaré.

Il a affirmé que les députés étaient des « représentants des groupes terroristes dans le gouvernement israélien », qui ne sont « pas légitimes [et] pas désirés ici. »

Il a ajouté que la plupart des Arabes israéliens étaient loyaux et devaient être intégrés dans la société israélienne.

Le député la Liste arabe unie, Ahmad Tibi, a fustigé la décision de la coalition de boycotter chaque discours des élus de son parti.

« L’annonce par le Premier ministre du boycott de tout un parti qui représente une population entière est sans précédent », a déclaré Tibi en hébreu sur Twitter.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...