La Congrès juif mondial salue la visite du pape à une survivante de la Shoah
Rechercher

La Congrès juif mondial salue la visite du pape à une survivante de la Shoah

Selon le Vatican, ils ont durant leur conversation "souligné la valeur de la mémoire et le rôle des plus anciens pour la cultiver et la transmettre aux plus jeunes"

Le Pape François Ier au domicile d'Édith Bruck, à Rome, le 20 février 2021. (Crédit : Vatican News - Instagram World Jewish Congress)
Le Pape François Ier au domicile d'Édith Bruck, à Rome, le 20 février 2021. (Crédit : Vatican News - Instagram World Jewish Congress)

Le Congrès juif mondial (CJM) a salué dimanche la visite que le pape François a rendue samedi à Rome à une survivante de la Shoah, mettant l’accent sur son « intégrité morale » et son « sens de l’Histoire ».

Le pape s’est rendu samedi après-midi au domicile romain d’Edith Bruck, une poète d’origine hongroise naturalisée italienne avec laquelle il s’est entretenu environ une heure.

Selon le Vatican, ils ont durant leur conversation « souligné la valeur de la mémoire et le rôle des plus anciens pour la cultiver et la transmettre aux plus jeunes ».

« Alors que le néo-nazisme, l’antisémitisme et d’autres formes de racisme refont surface dans de nombreux endroits à travers le monde, l’intégrité morale et le sens de l’Histoire du pape François sont un exemple à suivre pour les autres dirigeants politiques et religieux », a estimé le président du CJM Ronald Lauder dans un communiqué.

Ronald Lauder, président du Congrès juif mondial, lors d’une interview accordée à l’Associated Press à Berlin, le samedi 13 septembre 2014. (Crédit : AP/Markus Schreiber)

Edith Bruck, 88 ans, qui vit depuis de nombreuses années à Rome, a consacré sa vie à témoigner des horreurs de la Shoah.

Ce sont deux inconnus dont elle a recueilli les dernières paroles au camp de concentration de Bergen-Belsen qui lui demandèrent de le faire : « raconte, ils ne te croiront pas, mais si tu survis, raconte, raconte aussi pour nous ! »

Au cours de leur entretien, le pape et Mme Bruck ont également évoqué « ces moments de lumière qui ont illuminé l’expérience infernale des camps et les craintes et espoirs marquant notre époque », selon le Vatican.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...