La cour suspend l’expulsion du directeur de Human Rights Watch
Rechercher

La cour suspend l’expulsion du directeur de Human Rights Watch

Le tribunal a estimé que l'ordre émis par le gouvernement était basé sur "d'anciennes informations" connues du ministère de l'Intérieur

Le directeur de Human Rights Watch pour Israël et la Palestine, Omar Shakir, un citoyen américain, est assis dans son bureau dans la ville de Ramallah, en Cisjordanie, le 9 mai 2018. (ABBAS MOMANI/AFP)
Le directeur de Human Rights Watch pour Israël et la Palestine, Omar Shakir, un citoyen américain, est assis dans son bureau dans la ville de Ramallah, en Cisjordanie, le 9 mai 2018. (ABBAS MOMANI/AFP)

Le parquet de Jérusalem a émis une injonction intermédiaire gelant l’expulsion ordonnée par le ministère de l’Intérieur d’un haut-responsable de Human Rights Watch qui aurait promu le boycott d’Israël.

Répondant à une requête de HRW, le tribunal a estimé que l’ordre émis par le gouvernement était basé sur « d’anciennes informations » connues du ministère de l’Intérieur lorsqu’il avait accordé un visa au directeur du bureau de l’ONG pour Israël et la Palestine Omar Shakir.

Shakir, qui a nié soutenir le boycott contre Israël, sera autorisé à rester dans le pays jusqu’à la fin des procédures judiciaires contre lui.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...