La Croatie fête son parcours à la Coupe du Monde avec un « chanteur fasciste »
Rechercher

La Croatie fête son parcours à la Coupe du Monde avec un « chanteur fasciste »

Selon le Centre Simon Wiesenthal, le chanteur Marko Perkovic, aussi connu sous le nom de Thompson, est un sympathisant du régime oustachi

Le chanteur croate Marko Perkovic, aussi appelé Thompson (Crédit : Wikimedia Commons/CC BY-SA 3.0)
Le chanteur croate Marko Perkovic, aussi appelé Thompson (Crédit : Wikimedia Commons/CC BY-SA 3.0)

Mercredi, le Centre Simon Wiesenthal a critiqué l’équipe nationale de football croate pour la participation d’un chanteur « fasciste » aux célébrations organisées pour marquer le retour des joueurs au pays après la Coupe du Monde.

Lundi, des membres de l’équipe croate, qui s’est classée deuxième du tournoi, ont invité le chanteur Marko Perkovic, aussi connu sous le nom de Thompson, à voyager dans leur bus alors qu’ils se rendaient à la capitale Zagreb depuis l’aéroport, a annoncé le journal Balkan Insights.

Efraim Zuroff, du Centre Wiesenthal, a décrit Thompson comme un sympathisant oustachi, un mouvement nationaliste croate qui a collaboré avec les nazis et a participé à la Shoah. Thompson est aussi connu pour ses chansons sur les camps de concentration et les meurtres des Serbes.

« Marko Perkovic n’a jamais perdu une occasion de faire passer ses messages de haine », a déclaré Zuroff.

« Ce n’est pas un hasard si beaucoup de personnes viennent à ses concerts avec des uniformes, des symboles oustachis ou font des saluts oustachi. Il ne devrait être un invité nulle part, on devrait le laisser de côté pour l’un de plus importants rassemblements dans l’histoire démocratique croate afin de célébrer une superbe réussite sportive. Luka Modric a pu mériter le prix de Meilleur Joueur de la Coupe du Monde, mais il mérite un carton rouge pour avoir invité Thompson ».

L’équipe de football croate à son arrivées à Zagreb, après la finale du Mondial 2018, le 16 juillet 2018. (Crédit : AFP/ATTILA KISBENEDEK)

La semaine dernière, la FIFA a donné une amende de 15 000 francs suisses au coach assistant croate Ognjen Vukojevic pour avoir utilisé l’expression ukrainienne « Slava Ukainy » (Gloire à l’Ukraine), qui est associée avec l’Organisation des Nationalistes Ukrainiens, un groupe d’extrême droite qui a collaboré avec les nazis et tué des milliers de Juifs et de Polonais.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...