Israël en guerre - Jour 261

Rechercher

La dépouille de l’otage franco-mexicain enlevé par le Hamas arrivée au Mexique

Orión Hernández Radoux, dont le corps a été récupéré de Gaza le 24 mai dans un tunnel à Jabaliya, avait été tué le 7 octobre par les terroristes du Hamas

Orion Hernandez Radoux avec sa petite amie, Shani Louk, pris en otage par des terroristes du Hamas lors du Festival Supernova le 7 octobre 2023 (Crédit : Autorisation)
Orion Hernandez Radoux avec sa petite amie, Shani Louk, pris en otage par des terroristes du Hamas lors du Festival Supernova le 7 octobre 2023 (Crédit : Autorisation)

Le corps du franco-mexicain Orión Hernández Radoux, 30 ans, assassiné lors de l’assaut barbare et sadique du groupe terroriste palestinien du Hamas sur le sud d’Israël le 7 octobre, est arrivé à Mexico vendredi, ont indiqué des responsables.

« La dépouille d’Orión a été accueillie à l’aéroport […] par le personnel du ministère des Affaires étrangères, qui a toujours apporté son aide aux personnes endeuillées », a indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Le corps sans vie a été retrouvé par l’armée israélienne le 24 mai dans un tunnel à Jabaliya, au sud de la bande de Gaza, en même temps que ceux de Hanan Yablonka, 42 ans, et Michel Nisenbaum, 59 ans, tous tués le 7 octobre.

Orión était né dans l’État de Morelos, au centre du Mexique, mais possédait la double nationalité, sa mère étant française.

Agé de 32 ans, il se trouvait au Festival Supernova, à quelques kilomètres de Gaza, avec sa petite amie Shani Louk, 22 ans, dont le décès a été confirmé par les autorités israéliennes à la fin du mois d’octobre. Selon Tsahal, le Franco-mexicain a été tué lors de l’assaut du Hamas sur le sud d’Israël le 7 octobre et son corps a été emporté à Gaza.

La guerre a éclaté lorsque quelque 3 000 terroristes dirigés par le Hamas ont pris d’assaut le sud d’Israël le 7 octobre, tuant près de 1 200 personnes, principalement des civils, tout en prenant 252 otages de tous âges, en commettant de nombreuses atrocités et en utilisant la violence sexuelle comme arme à grande échelle.

Il resterait 121 otages qui avaient été capturés par le Hamas, le 7 octobre, à Gaza – mais tous ne seraient plus en vie.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.