Israël en guerre - Jour 191

Rechercher
Les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023

Shani Louk, 22 ans, une israélo-allemande « pleine d’amour et de créativité »

Assassinée par des terroristes du Hamas, probablement lors du Festival Supernova, au kibboutz Reim, le 7 octobre 2023

Shani Louk, enlevée par des terroristes palestiniens du Hamas le 7 octobre 2023 au kibboutz Reim, officiellement déclaré morte le 30 octobre 2023. (Crédit : Autorisation)
Shani Louk, enlevée par des terroristes palestiniens du Hamas le 7 octobre 2023 au kibboutz Reim, officiellement déclaré morte le 30 octobre 2023. (Crédit : Autorisation)

Shani Louk, une ressortissante israélo-allemande de 22 ans dont la vidéo de l’enlèvement par des terroristes palestiniens du Hamas a fait le tour du monde, a été officiellement déclarée morte le 30 octobre.

Shani participait au festival de musique Supernova, près du kibboutz Reim, le 7 octobre, lorsque le Hamas a pris d’assaut la rave, tuant au moins 260 personnes et en kidnappant de nombreuses autres.

Une vidéo a fait le tour du monde, montrant Shani inconsciente, à moitié nue, gisant, apparemment inconsciente, face contre terre, à l’arrière d’un pick-up rempli de terroristes à Gaza. Des semaines durant, sa famille s’est accrochée à l’espoir qu’elle était encore vivante.

Bien que Shani ait été déclarée morte, son corps se trouve toujours à Gaza. Au début du mois, les médias allemands avaient rapporté des informations non confirmées selon lesquelles Shani se trouvait dans un hôpital de l’enclave avec des blessures graves. Il semble que cette information soit fausse.

Mais le 30 octobre, sa famille a été informée que la mort de Shani avait été confirmée après l’identification d’un morceau de son crâne. Les médias ont indiqué que Shani était probablement morte avant ou peu de temps après avoir été emmennée à Gaza.

Sa mère, Ricarda Louk, a expliqué que la famille faisait shiva – la période traditionnelle de deuil juif d’une semaine – mais qu’il était impossible d’organiser des funérailles à ce stade car ils ne disposaient que de quelques parties du corps de Shani.

Nissim Louk, son père, a déclaré à la Treizième chaîne que la famille était « soulagée » d’apprendre la nouvelle, car l’alternative aurait été pire.

« Nous savons qu’elle est morte, nous savons qu’elle n’a pas souffert, nous savons aussi qu’une minute avant l’arrivée des assassins, elle dansait, elle était heureuse, elle priait, elle était folle, avec tous ses amis autour d’elle, et elle s’amusait », a-t-il ajouté.

Son frère, Amit Louk, a déclaré à Sky News que sa sœur était pleine d’amour et de créativité.

« Elle aimait la musique. Elle aimait les tatouages. C’était une personne artistique par nature », a-t-il déclaré. « Dans la façon dont elle parlait et dans la façon dont elle bougeait. Dans sa façon de danser (…) Elle n’avait pas de côté sombre, un pur ange. »

Ricarda a déclaré à i24News que la famille se souviendra d’elle dans ses moments les plus heureux.

« C’était une personne aimante avec un cœur énorme, elle avait beaucoup d’amis », a déclaré Ricarda. « C’était une artiste, elle aimait voyager, [apprendre de nouvelles] langues, les gens du monde entier, elle aimait la danse et la musique. »

« Elle aimait la paix et avait tant à faire. Mais elle a vécu une belle vie, elle était heureuse, et c’est ainsi que nous voulons nous souvenir d’elle. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.