Israël en guerre - Jour 226

Rechercher

La Haute Cour s’oppose à la demande d’évacuation de l’avant-poste illégal de Homesh

L'organisation Yesh Din, qui représentait les propriétaires palestiniens, a dénoncé la décision qui, selon eux, autorise l'implantation d'une nouvelle implantation à Homesh

Jeremy Sharon est le correspondant du Times of Israel chargé des affaires juridiques et des implantations.

L'avant-poste de Homesh, en Cisjordanie, le 29 mai 2023. (Crédit : Nasser Ishtayeh/Flash90)
L'avant-poste de Homesh, en Cisjordanie, le 29 mai 2023. (Crédit : Nasser Ishtayeh/Flash90)

La Haute Cour de justice a rejeté une demande d’évacuation de l’avant-poste illégal de Homesh en Cisjordanie.

Le tribunal a estimé que la requalification de Homesh d’un terrain privé palestinien à un terrain public était suffisante pour sa décision face aux demandes des propriétaires terriens privés palestiniens de la zone de retrouver l’accès à leur terre.

L’organisation Yesh Din, qui représentait les propriétaires terriens palestiniens, a dénoncé la décision qui, selon eux, autorise de facto la création d’une nouvelle implantation à Homesh et témoigne d’un « régime d’apartheid » en Cisjordanie.

Le ministre des Finances, Bezalel Smotrich, a lui salué la décision et remercié le ministre de la Défense, Yoav Gallant, pour son aide dans la requalification de l’avant-poste de Homesh.

Le village palestinien de Burqa avec un drapeau israélien placé dans l’avant-poste juif de Homesh, le 17 janvier 2022. (Crédit : AP/Ariel Schalit)

Les propriétaires terriens palestiniens demandent depuis des années le retrait de l’avant-poste, composé principalement d’une yeshiva, sur leurs terres privées, que l’État avait accepté d’évacuer en 2022.

En mai de cette année, Gallant a autorisé des activistes pro-implantations, en collaboration avec le Conseil régional de Samarie, à construire une nouvelle yeshiva en pleine nuit sur un terrain différent, défini par l’État comme un terrain public, à proximité de la yeshiva d’origine, bien que sans permis de construction et en violation de l’utilisation des terres de la zone.

Homesh a été démantelé une première fois en 2005, dans le cadre du désengagement d’Israël de la bande de Gaza et du nord de la Cisjordanie, mais une yeshiva de fortune occupe sporadiquement les lieux depuis 2007.

Fin 2021, un tireur palestinien a abattu Yehuda Dimentman, un étudiant de cette yeshiva. Depuis la fusillade, les militants favorables aux implantations redoublent d’activité pour obtenir du gouvernement qu’il légalise l’avant-poste.

Yehuda Dimentman. (Crédit : Autorisation)

La communauté internationale estime, dans son ensemble, que les implantations sont toutes illégales, là où Israël fait le distinguo entre les constructions faites avec l’autorisation du ministère de la Défense sur des terres appartenant à l’État et les avant-postes illégaux, établis sans permis et souvent sur des terrains privés appartenant à des Palestiniens.

Il arrive parfois que des avant-postes soient établis avec l’approbation tacite de l’État, et les gouvernements successifs ont fait en sorte de légaliser quelques-unes des centaines de communautés illégales.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.