Israël en guerre - Jour 191

Rechercher

La Knesset limite la politique du secret autour de l’Europe Asia Pipeline Company

L'entreprise publique gère des pipelines reliant Eilat, sur la mer Rouge, à Ashkelon, sur la méditerranée, en vue du transport de pétrole entre l'Europe, les pays du Golfe et l'Extrême-Orient

Sue Surkes est la journaliste spécialisée dans l'environnement du Times of Israel.

Photo d'illustration : Des Israéliens sur une plage de la mer Rouge près du terminal pétrolier de la société Europe Asia Pipeline à Eilat, dans le sud d'Israël, le 10 février 2021. (Crédit : Menaham Kahana/AFP)
Photo d'illustration : Des Israéliens sur une plage de la mer Rouge près du terminal pétrolier de la société Europe Asia Pipeline à Eilat, dans le sud d'Israël, le 10 février 2021. (Crédit : Menaham Kahana/AFP)

Dans le cadre d’une décision historique, la commission des Affaires étrangères et de la Défense a assoupli les règles de confidentialité qui couvrent l’Europe Asia Pipeline Company, propriété de l’État, et elle a convenu de prolonger ces règles pour une année seulement – le ministre de la Défense avait demandé qu’elles soient prolongées pendant cinq ans.

Les autorités locales et les groupes de défense de l’environnement affirment depuis longtemps que cette politique du secret – qui serait apparemment due au lien historique qui existe entre la compagnie et l’Iran d’avant la révolution islamique – les empêchent de superviser et de contrôler les activités polluantes de la firme, à des fins de protection de l’environnement.

La Commission, qui est présidée par Yuli Edelstein, du Likud, a approuvé l’envoi d’inspecteurs en possession des habilitations sécuritaires nécessaires par les autorités locales concernées et par l’Autorité de la nature et des parcs, qui pourront avoir accès à des informations confidentielles dans le cadre de leur travail de contrôle environnemental. Les autorités concernées sont celles d’Eilat et d’Ashkelon, dans le sud d’Israël, et de leurs environs, là où l’EAPC a ses ports pétroliers.

La compagnie gère des pipelines reliant Eilat, sur la mer Rouge, à Ashkelon, sur la Méditerranée, en vue du transport de pétrole entre l’Europe, les pays du Golfe et l’Extrême-Orient.

Les fuites de pétrole ont entraîné certaines des pires catastrophes environnementales en Israël, ces dernières années.

Les activistes de l’environnement mettent en garde depuis longtemps contre les dangers posés par une potentielle fuite de pétrole sur les coraux d’Eilat, qui font preuve d’une résilience particulière face au dérèglement climatique. Des coraux qui ne sont seulement importants alors que le monde continue à se réchauffer, mais qui sont l’un des moteurs de l’industrie du tourisme en Israël, en Jordanie et en Égypte.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.