La Knesset se prépare au discours de Mike Pence
Rechercher

La Knesset se prépare au discours de Mike Pence

Ce discours sera précédé par des allocutions prononcées par Yuli Edelstein, Netanyahu et Isaac Herzog ; les députés de la Liste arabe unie boycottent la visite de Pence

Raoul Wootliff est le correspondant parlementaire du Times of Israël

Les employés installent des drapeaux américains en l'honneur du discours du vice-président Mike Pence à la Knesset, le 21 janvier 2018. (Crédit : Yitzhak Harari/Knesset)
Les employés installent des drapeaux américains en l'honneur du discours du vice-président Mike Pence à la Knesset, le 21 janvier 2018. (Crédit : Yitzhak Harari/Knesset)

La Knesset a fait savoir dimanche qu’elle avait terminé ses préparations pour le discours qui sera prononcé demain par le vice-président Mike Pence.

Pence atterrira en Israël dimanche dans la soirée pour une visite de deux jours qui comprendra des rencontres avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président Reuven Rivlin, un discours prononcé à la Knesset et une visite à Yad Vashem. Il a passé ces derniers jours en séjour officiel en Egypte et en Jordanie.

Son discours à la Knesset, qui aura lieu à 14 heures lundi (heure israélienne), sera précédé par des allocutions prononcées par le président Yuli Edelstein, Netanyahu et le chef de l’opposition Isaac Herzog. Les responsables de l’Etat seront présents dans la salle.

Dans le cadre des préparations pour ce discours, la Knesset a installé des prompteurs pour Pence – ce sera seulement la troisième fois que ces dispositifs seront utilisés. Le président Clinton en avait bénéficié lors d’une allocution prononcée en 1994 et le président ukrainien Petro Poroshenko avait également bénéficié d’un prompteur en 2015.

Les employés installent des prompteurs pour le discours du vice-président Mike Pence à la Knesset, le 21 janvier 2018. (Crédit : Yitzhak Harari/Knesset)

Dans un communiqué émis avant le discours, Edelstein a expliqué que la visite de Pence « est un événement historique qui survient à un moment extrêmement significatif pour Israël et pour le Moyen-Orient ».

« Nous écouterons cette allocution avec la plus grande attention et ici, à la Knesset, nous ferons tous les efforts nécessaires pour accueillir le vice-président Pence de la manière la plus appropriée et la plus impressionnante », a-t-il ajouté, une référence probable aux efforts qu’il a livrés pour empêcher la potentielle interruption de Pence par certains parlementaires, comme cela a pu être le cas durant des visites antérieures de responsables étrangers.

Le député Ayman Odeh a fait savoir la samedi que son parti de la Liste arabe unie prévoyait de boycotter l’allocution de Pence à la Knesset en raison de la reconnaissance par le président américain Donald Trump de Jérusalem en tant que capitale d’Israël.=

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...