La Liste arabe unie boycottera le discours de Pence
Rechercher

La Liste arabe unie boycottera le discours de Pence

Le député arabe israélien Ayman Odeh a qualifié le vice-président américain d' "homme dangereux avec une vision messianique comprenant la destruction de l'ensemble de la région"

Ayman Odeh, président de la Liste arabe unie, pose une question au Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant une session de question parlementaire à la Knesset, le 18 juillet 2016. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Ayman Odeh, président de la Liste arabe unie, pose une question au Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant une session de question parlementaire à la Knesset, le 18 juillet 2016. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Une coalition de formations arabes au Parlement israélien a annoncé samedi qu’elle boycotterait le discours du vice-président américain Mike Pence prévu lundi devant la Knesset, le qualifiant d »homme dangereux et messianique ».

Le vice-président américain est arrivé samedi au Caire pour son premier déplacement au Proche-Orient. Il doit se rendre samedi soir en Jordanie avant de rejoindre Israël dimanche, dernière étape de sa tournée.

Les Palestiniens ont gelé les contacts avec l’administration Trump et M. Pence ne devrait ne devrait rencontrer aucun dirigeant palestinien.

« (Mike Pence) est un homme dangereux avec une vision messianique comprenant la destruction de l’ensemble de la région », a écrit sur son compte Twitter le député arabe israélien Ayman Odeh, chef de file de la Liste arabe unie, troisième formation politique de la Knesset, composée de formations arabes.

« Il vient ici en tant qu’émissaire d’un homme encore plus dangereux, un pyromane politique, un raciste et un misogyne qu’il faut empêcher de prendre le contrôle de notre région », a-t-il ajouté en référence au président américain.

« L’ensemble de la Liste arabe unie boycottera son discours », a-t-il conclu.

Odeh s’en est également pris à Trump, indiquant qu’il était « encore plus dangereux » que Pence et qu’il était un « pyromane politique » et un misogyne « raciste ». Il a ensuite condamné les efforts mis en œuvre par le président américain pour négocier la paix et a déclaré que Trump « ne doit pas avoir de carte « politique » pour la région ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...