La liaison Savidor-Jérusalem inaugurée grâce aux travaux durant le confinement
Rechercher

La liaison Savidor-Jérusalem inaugurée grâce aux travaux durant le confinement

Le trafic ferroviaire est toujours suspendu ; le ministère des Transports cherche à prendre la température des passagers sans générer d'engorgements aux entrées des gares

Le ministre des Transports Bezalel Smotrich inaugure le nouveau train à grande vitesse reliant la gare Savidor de Tel Aviv, à la gare Yitzhak Navon de Jérusalem le 11 mai 2020 (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Le ministre des Transports Bezalel Smotrich inaugure le nouveau train à grande vitesse reliant la gare Savidor de Tel Aviv, à la gare Yitzhak Navon de Jérusalem le 11 mai 2020 (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Le ministre des Transports Bezalel Smotrich a inauguré lundi l’extension de la voie de chemin de fer qui relie Jérusalem à Tel-Aviv, dont les travaux ont été accélérés grâce aux restrictions imposées pour endiguer la propagation du coronavirus, et par conséquent, interrompu le trafic ferroviaire.

A la cérémonie d’ouverture, le ministre a déclaré que des projets d’achat de 24 trains électriques supplémentaires étaient en cours.

« Les trains existants sont très vieux, et leur entretien est mauvais », a déclaré Bezalel Smotrich, selon la Douzième chaîne. « Les nouveaux trains sont moins chers, plus silencieux et plus verts. Il y aura moins de couacs et de retard. »

Le trafic ferroviaire étant toujours suspendu, le ministre a fait savoir qu’ils cherchaient des moyens de prendre la température des passagers sans générer d’engorgements aux entrées des gares.

Son ministère a été critiqué la veille, alors que les files d’attente étaient longues, et les gares routières surpeuplées, les soldats retournant à leurs bases après le week-end, en utilisant les transports publics dont la capacité est encore limitée en raison de la pandémie.

Le train à grande vitesse reliant Jérusalem à Tel Aviv a été inauguré en décembre, circulant entre la gare Navon à Jérusalem et la station Hagana à Tel Aviv.

L’inauguration de lundi marque l’ajout de deux arrêts supplémentaires à Tel Aviv, Savidor et HaShalom. Les autorités ont annoncé que d’autres gares de Tel Aviv ainsi que de Herzliya seraient desservies au courant de l’année.

Le quai de la gare ferroviaire Yitzhak Navon, Jérusalem, qui fait rouler des trains électriques à destination et en provenance de Tel Aviv, le 20 septembre 2018. (AFP / THOMAS COEX)

Le très attendu train à grande vitesse direct a commencé à fonctionner 18 ans après le début du projet et 11 ans après la date d’achèvement initialement prévue.

La nouvelle ligne a considérablement raccourci les trajets entre les deux plus grandes villes d’Israël, mais jusqu’à présent, elle n’allait que jusqu’à la gare Hagana de Tel-Aviv, dans le sud de la ville.

Le projet d’électrification de la voie jusqu’à la gare centrale de Tel-Aviv a été réalisé grâce à des fonds spécialement destinés à la réalisation de projets d’infrastructure alors que les rues étaient relativement vides en raison du confinement.

Les travaux sur les tramways de Tel-Aviv et de Jérusalem ont également été accélérés grâce au budget spécialement approuvé, celui de Jérusalem ne devant pas inaugurer sa première ligne avant la mi-2022, et celui de la ville côtière accusant des retards dans la prolongation de sa ligne déjà existante.

La nouvelle gare routière Yitzhak Navon à Jérusalem, le 25 septembre 2018 (Crédit : Aharon Krohn/FLASH90)

La construction de l’extension des voies rapides de l’autoroute Ayalon dans le centre d’Israël a déjà commencé grâce à une enveloppe de 54 millions de shekels provenant du budget récemment approuvé. D’autres projets d’extension des voies sont en cours sur les routes 2, 4 et 5.

Bezalel Smotrich avait fait pression pour que les travailleurs du BTP soient inclus dans ce que le gouvernement considère comme un secteur d’activité essentiel afin que ceux-ci puissent continuer à travailler, la grande majorité des Israéliens ayant reçu l’ordre de rester confinés chez eux.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...