Israël en guerre - Jour 236

Rechercher

La marine britannique a abattu un missile houthi qui ciblait un navire marchand

L'Allemagne a indiqué de son côté qu'elle allait envoyer début août une nouvelle frégate en mer Rouge pour aider à sécuriser le trafic maritime

Le HMS Diamond lançant un missile Sea Viper pour abattre un drone sur la mer Rouge, sur une image diffusée par la Royal Navy. (Crédit :  Royal Navy/Ministère de la Défense via AP/Dossier)
Le HMS Diamond lançant un missile Sea Viper pour abattre un drone sur la mer Rouge, sur une image diffusée par la Royal Navy. (Crédit : Royal Navy/Ministère de la Défense via AP/Dossier)

La marine britannique a annoncé jeudi dans un communiqué avoir détruit mercredi un missile houthi qui ciblait un navire marchand dans le golfe d’Aden.

Selon la Royal Navy, l’équipage du HMS Diamond, actuellement déployé en mer Rouge et dans le golfe d’Aden pour « assurer la liberté de navigation et rendre les eaux internationales plus sûres », a utilisé un missile Sea Viper pour abattre le projectile.

Remerciant l’équipage du navire britannique déployé depuis mars dans la région, le ministre britannique de la Défense Grant Shapps a souligné que « le Royaume-Uni continue à être à la pointe de la réponse internationale aux dangereuses attaques des Houthis soutenus par l’Iran contre des navires marchands, qui ont tué plusieurs marins ».

Les Houthis mènent depuis novembre des attaques de navires qu’ils estiment liés à Israël, affirmant agir en solidarité avec le Hamas dans la bande de Gaza, où une guerre oppose Israël au mouvement islamiste palestinien.

Le secrétaire à la Défense britannique Grant Shapps pendant une conférence de presse à Londres, le 11 décembre 2023. (Crédit : Kirsty Wigglesworth/AP)

L’Allemagne a indiqué de son côté qu’elle allait envoyer début août une nouvelle frégate en mer Rouge pour aider à sécuriser le trafic maritime, après la fin de mission de son navire sur place.

La frégate « Hambourg » prendra le relais du bâtiment « Hessen » qui a quitté comme prévu la zone d’intervention samedi à l’issue de sa mission entamée le 23 février, a indiqué samedi le ministre de la Défense, Boris Pistorius dans un communiqué.

Le navire avait été envoyé dans la région dans le cadre de la mission de l’Union européenne « Aspides » (« bouclier » en grec ancien) pour protéger la navigation commerciale avec quelque 240 militaires à son bord.

Il a « escorté 27 navires marchands dans la zone d’intervention » et repoussé à quatre reprises des drones et des missiles des Houthis, selon le communiqué.

Face aux attaques houthies, les Etats-Unis, soutien d’Israël, ont mis en place en décembre une force multinationale de protection maritime en mer Rouge et lancé, avec l’aide du Royaume-Uni, des frappes au Yémen contre les Houthis.

Malgré le ralentissement de leurs attaques au cours des dernières semaines, les Houthis ont indiqué mercredi qu’ils « poursuivaient leurs actions militaires contre toutes les cibles hostiles en mer Rouge, en mer d’Oman et dans l’océan Indien ».

Les houthis ont mené des dizaines d’attaques en mer Rouge et dans le golfe d’Aden contre des navires marchands, perturbant le commerce maritime mondial dans cette zone stratégique.

Ces attaques ont fait grimper les coûts d’assurance pour les navires transitant par la mer Rouge et ont conduit de nombreuses entreprises de transport maritime à lui préférer le passage, bien plus long, qui contourne la pointe Sud du continent africain.

Depuis la révolution islamique de 1979, Téhéran a fait du soutien à la cause palestinienne une pièce maîtresse de sa politique étrangère et en est venu à soutenir activement les groupes terroristes palestiniens Hamas et Jihad islamique palestinien, en plus de son mandataire libanais, le Hezbollah.
Téhéran affirme que les acteurs de « l’axe de la résistance », dont les Houthis font partie, agissent indépendamment de l’Iran, contrairement à ce qu’affirment notamment des responsables américains ou israéliens.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.