Israël en guerre - Jour 202

Rechercher

La mère des deux frères tués à Jérusalem dit que le père, blessé, ignore encore tout

Devorah Paley raconte avoir accouru sur les lieux de l'attentat, mais n'avoir trouvé ni ses fils ni son mari et le moment déchirant où on lui a demandé d'identifier l'un des garçons

Dvora Paley tenant une photo de ses fils Yaakov Yisrael et Asher Menahem, tués dans un attentat terroriste à Jérusalem, alors qu’elle s’entretient avec des journalistes pendant la traditionnelle période de deuil, le 12 février 2023. (Crédit : Twitter; utilisé conformément à l’article 27a de la Loi sur les droits d’auteur)
Dvora Paley tenant une photo de ses fils Yaakov Yisrael et Asher Menahem, tués dans un attentat terroriste à Jérusalem, alors qu’elle s’entretient avec des journalistes pendant la traditionnelle période de deuil, le 12 février 2023. (Crédit : Twitter; utilisé conformément à l’article 27a de la Loi sur les droits d’auteur)

La mère des deux jeunes garçons tués dans l’attentat terroriste de vendredi a  parlé dimanche de sa perte, et des moments de l’attaque, qui a également grièvement blessé son mari.

Yaakov Yisrael Paley, 5 ans, a été tué sur le coup et inhumé rapidement après l’attentat. son frère aîné, Asher Menahem Paley, âgé de 7 ans, a succombé samedi à ses blessures. Il a été inhumé samedi soir. Un autre homme, Alter Shlomo Lederman, un étudiant de yeshiva de 20 ans qui s’est marié il y a seulement deux mois, a également été tué.

Devorah Paley, qui attend un bébé, s’est entretenue avec les médias au domicile familial à Ramot, où la famille observe la shiva, la période traditionnelle de deuil juif d’une semaine.

« C’est un coup dur pour nous », a-t-elle déclaré à la Douzième chaîne. Elle a ajouté que Dieu lui avait pris ses deux « doux enfants » et « nous croyons que de la même manière qu’il nous les a donnés avec amour, il nous les a aussi repris avec amour ».

« C’étaient des enfants heureux et bons, qui aimaient aider », a-t-elle confié.

« Maintenant, ils sont ensemble là-haut », a-t-elle déclaré au site d’information Ynet. « Dans la vie comme dans la mort, ils étaient inséparables ».

Paley a raconté que les deux garçons et leur père se rendaient à une fête de famille et se déplaçaient en bus, car il n’y avait pas assez de place dans la voiture pour tout le monde. Un frère aîné était également avec eux. Son mari, Avraham, les avait emmenés à l’arrêt de bus Tsomet Ramot pour que les trois garçons puissent prendre le bus ensemble.

Avraham et les deux plus jeunes garçons sont sortis de la voiture familiale et se rendus à l’arrêt de bus. Son autre fils, qui était censé accompagner ses frères dans le bus, ne les avait pas encore rejoints lorsque la voiture du terroriste a percuté ceux qui attendaient à l’arrêt.

« Soudain, le fils aîné m’a téléphoné et a crié qu’il y avait eu un attentat », a-t-elle raconté au micro de la Douzième chaîne.

Mme Paley a déclaré que lorsque son fils a appelé pour dire qu’il y avait eu un attentat et qu’il ne savait pas où se trouvaient son père et ses deux frères. Elle s’est rendue sur les lieux, réalisant rapidement qu’il s’agissait d’un attentat terroriste majeur et que « ma famille en était le centre ».

Elle découvre rapidement que son fils aîné a été légèrement blessé. Un peu plus tard, elle a été informée que son mari avait été emmené à l’hôpital.

« J’ai compris qu’il y avait des morts », dit-elle, mais elle n’a pas pu obtenir d’autres informations des secouristes qui étaient arrivés.

« À un moment donné, quelqu’un s’est approché de moi et m’a demandé si je pouvais identifier un garçon », a-t-elle dit. C’était son fils.

Alors que le décès de Yaakov Yisrael a été confirmé sur les lieux, son frère aîné Asher Menahem a été grièvement blessé, et a succombé à ses blessures le lendemain.

Yaakov Yisrael Paley, 5 ans (à droite) et Asher Menahem Paley, 7 ans, ont été tués dans une attaque terroriste mortelle à la voiture bélier, à Ramot, un quartier de Jérusalem, le 10 février 2023. (Crédit Twitter)

Son fils Moishy, âgé de 10 ans, a été légèrement blessé et a pu sortir de l’hôpital ce week-end, mais son mari âgé de 42 ans, est toujours hospitalisé dans un état modéré. Il est toujours sous sédatif et intubé à l’hôpital et ne sait pas encore que ses fils ont été tués.

« Nous prions pour qu’il se réveille en bonne santé et que Dieu lui donne la force de faire face à ce qui s’est passé », a déclaré la mère, Dvora, aux journalistes, durant la période de deuil traditionnelle.

« Que va-t-on devenir sans nos deux amours ? »

S’adressant à Ynet, elle a déclaré que l’effusion de soutien du public a aidé la famille à faire face à la tragédie.

« Nous avons le sentiment qu’ils sont deux enfants pour tout le peuple », a-t-elle déclaré.

Une équipe médico-légale de la police israélienne travaille sur les lieux d’un attentat à la voiture-bélier, à un arrêt de bus à Ramot, Jérusalem, le vendredi 10 février 2023. (AP Photo/Mahmoud Illean)

Dvora Paley a également confié que son fils Yaakov Yisrael était soigné chez une dentiste arabe, que les infirmières qu’elle consulte sont également arabes et qu’il est impossible de savoir de qui se méfier et qu’elle choisissait de ne pas être en colère.

Des funérailles ont été organisées pour Asher Menahem Paley et pour Lederman samedi soir au cimetière Har HaMenuchot de la capitale. Yaakov Yisrael Paley a été enterré vendredi, avant le début du Shabbat.

Le terroriste, identifié comme Hussein Qaraqa, a été abattu sur les lieux de l’attaque.

Selon des témoins oculaires de l’attaque de vendredi, Qaraqa a foncé sur un groupe d’Israéliens qui attendaient à un arrêt de bus. Un haut responsable israélien a déclaré que l’on pensait qu’il souffrait de troubles mentaux et qu’il avait été libéré d’un hôpital psychiatrique dans le nord d’Israël quelques jours auparavant.

Dans la nuit de dimanche à lundi, les médias israéliens ont publié des images de l’attaque, prises par la caméra du tableau de bord d’une autre voiture.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.