Rechercher

La municipalité de Jérusalem renonce aux travaux du Centre international des congrès

Les architectes sont chargés de présenter un nouveau projet respectant et préservant l'architecture originale des lieux

Une salle pratiquement comble au Centre international des congrès de Jérusalem, lors de la troisième et dernière représentation de l'Orchestre de Philadelphie en Israël (Avec l'aimable autorisation de Jan Regan).
Une salle pratiquement comble au Centre international des congrès de Jérusalem, lors de la troisième et dernière représentation de l'Orchestre de Philadelphie en Israël (Avec l'aimable autorisation de Jan Regan).

La municipalité de Jérusalem a déclaré, jeudi, renoncer à son projet de réaménagement du Centre international des congrès de Jérusalem, également connu sous le nom de Binyanei Hauma.

Le bâtiment devait être totalement refait dans le cadre du projet City Entrance, programme de 1,8 milliard de shekels visant à redynamiser l’entrée de la ville avec de nouveaux immeubles de bureaux, hôtels, espaces de loisirs et culturels et deux lignes de métro tramway.

Selon les plans initiaux, le réaménagement devait consister en l’agrandissement de la salle des congrès afin de lui permettre d’accueillir
4 500 personnes assises, 6 000 debout.

Selon un article paru dans le quotidien Haaretz, la décision de la municipalité impose aux architectes de travailler à un nouveau projet préservant le style original du bâtiment.

Le comité de conservation de la municipalité s’est réuni la semaine dernière lors d’une séance enflammée pour décider du sort du bâtiment.

Selon Haaretz, les membres du comité en faveur du maintien du bâtiment d’origine ont fait valoir que « ne conserver qu’une petite partie du bâtiment serait un crime … détruire le bâtiment reviendrait à effacer une période architecturale unique dans l’histoire israélienne et architecturale mondiale. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...