La municipalité de Tel Aviv propose son plan de réouverture des restaurants
Rechercher

La municipalité de Tel Aviv propose son plan de réouverture des restaurants

Le maire lance une proposition de réouverture des restaurants à la mi-mai, affirmant que le gouvernement doit aider l'industrie et ses employés

Des chaises devant un restaurant fermé de Tel Aviv, le 14 avril 2020 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Des chaises devant un restaurant fermé de Tel Aviv, le 14 avril 2020 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

La municipalité de Tel Aviv-Jaffa a présenté, mercredi, un plan qui permettrait aux restaurants de rouvrir leurs portes à la fin de la semaine prochaine. Parmi les propositions faites par la ville : des menus à usage unique, des bouteilles de gel antibactérien sur chaque table et un nettoyage intensif au sein des établissements.

Israël a entamé la reprise de larges pans de son économie, mais le gouvernement doit encore décider d’une date concernant l’ouverture des restaurants d’ici à la mi-juin, période désignée comme date-cible pour la reprise de l’économie dans sa totalité.

Selon la proposition soumise par Tel Aviv, qui doit encore obtenir le feu vert du gouvernement, les restaurants pourraient à nouveau accueillir des clients à partir du 15 mai s’ils sont en mesure de garantir qu’une distance suffisante sera maintenue entre les tables. La municipalité a d’ores et déjà fait savoir aux propriétaires des établissements de restauration qu’ils pouvaient demander l’autorisation d’élargir leurs terrasses, sur les trottoirs et même dans les parcs et sur les places avoisinantes, si cela pouvait les aider à respecter les directives de distanciation sociale.

Cette proposition a été évoquée mercredi lors d’une conférence de presse organisée par le maire de Tel Aviv, Ron Huldai, en présence de l’association des propriétaires de restaurants. Les établissements auraient ainsi l’autorisation de retrouver une capacité d’accueil à 70 % s’ils s’engageaient à respecter les mesures d’hygiène dans les cuisines et à ce que les serveurs portent des masques pendant leur travail.

Photo d’illustration : Des clients assis à un restaurant du boulevard Rothschild à Tel Aviv, le 22 juin 2017. (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)

De plus, les salariés devront enfiler un uniforme lorsqu’ils arrivent au travail ou une protection couvrant leurs vêtements. Tous les plats devront être amenés aux tables, excluant ainsi toute option de buffet ou de self-service.

Selon le plan, les personnels en cuisine devront porter un masque et des gants en permanence et des initiatives devront être prises afin de s’assurer que la quantité de déchets restera faible dans les zones où la nourriture est préparée.

Par ailleurs, tous les employés seront quotidiennement interrogés sur leur état de santé. Leur température sera aussi vérifiée avant qu’ils n’entrent sur leur lieu de travail.

Ron Huldai, maire de Tel Aviv, à Tel Aviv, le 31 octobre 2017. (Miriam Alster/FLASH90)

Dans un courrier adressé au Premier ministre Benjamin Netanyahu, le maire de Tel Aviv, Ron Huldai, a indiqué que les restaurants étaient des « partenaires importants » de la vie économique et sociale de la ville.

« Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour leur venir en aide – grâce à des exemptions de charges et d’autres outils – mais cela reste insuffisant. Sauver l’industrie de la restauration qui emploie des centaines de milliers de personnes est une question qui se trouve entre les mains du gouvernement », dit le courrier, selon la Treizième chaîne.

Pour le moment, les restaurants et magasins d’alimentation ne sont autorisés qu’à pratiquer la vente à emporter et à effectuer des livraisons – mais Netanyahu a averti qu’Israël pourrait devoir remettre en place des mesures de restriction plus strictes s’il devait y avoir plus de cent nouveaux cas de coronavirus par jour, un nombre de nouveaux malades multiplié par deux en l’espace de dix jours ou plus de 250 personnes présentant des symptômes hospitalisées.

Les chiffres du chômage – qui s’élevaient au taux historiquement bas de 4 % début mars – ont atteint les 25 % au début du mois d’avril, car de nombreuses entreprises se sont retrouvées dans l’obligation de fermer leurs portes dans le cadre du confinement de la population.

En résultat, le nombre de chômeurs a dépassé le million pour la toute première fois de l’histoire d’Israël, de nombreux employés ayant été placés en congé sans solde.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...