Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

La police arrête des manifestants anti-Israël à l’Université de l’Indiana et à l’ASU

L'université d'État de l'Arizona a précisé "qu'un groupe de personnes - dont la plupart n'étaient pas des étudiants, des enseignants ou membres de l'ASU" étaient à l'origine du camp

Une personne interpelée par la police alors que des étudiants pro-palestiniens et anti-Israël manifestent sur le campus de l'Université du Texas, à Austin, au Texas, le 24 avril 2024. (Crédit : Suzanne Cordeiro/AFP)
Une personne interpelée par la police alors que des étudiants pro-palestiniens et anti-Israël manifestent sur le campus de l'Université du Texas, à Austin, au Texas, le 24 avril 2024. (Crédit : Suzanne Cordeiro/AFP)

Le département de police de l’Université de l’Indiana à Bloomington a déclaré dans un communiqué envoyé par courriel que 23 manifestants pro-palestiniens ont été arrêtés samedi.

La police de l’État de l’Indiana et la police de l’Université de l’Indiana ont dit aux manifestants qu’ils ne pouvaient pas monter de tentes ni camper sur le campus. Les tentes n’ayant pas été enlevées, la police a arrêté et transporté les manifestants au centre judiciaire du comté de Monroe, sous l’inculpation d’intrusion criminelle et de résistance à l’arrestation.

« Le département de police de l’Université de l’Indiana continue de soutenir les manifestations pacifiques sur le campus qui respectent la politique de l’université », a indiqué le communiqué de la police.

Les manifestations anti-Israël se sont étendues aux campus universitaires des États-Unis, attisées par l’arrestation massive de plus de 100 personnes sur le campus de l’Université de Columbia la semaine dernière.

Les responsables de plusieurs universités ont réagi la semaine dernière en demandant à la police d’évacuer les camps et d’arrêter ceux qui refusaient de partir. Tout en affirmant qu’ils défendent la liberté d’expression et le droit de manifester, les dirigeants disent qu’ils ne toléreront pas que des activistes enfreignent les politiques du campus contre les discours de haine ou campent sur les terrains de l’université.

À l’université d’État de l’Arizona (ASU), la police du campus a arrêté 69 manifestants tôt samedi, indique l’établissement dans un communiqué.

L’université a précisé « qu’un groupe de personnes – dont la plupart n’étaient pas des étudiants, des enseignants ou des membres du personnel de l’ASU – a créé un campement et une manifestation » et a été arrêté et inculpé d’intrusion criminelle après avoir refusé de se disperser.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.