Rechercher

La police enquête sur le personnel d’une crèche suite au décès d’un enfant de un an

Le personnel est soupçonné de négligence après la mort d'un bébé d'un an, tombé d'une structure de jeu ; il s'agirait de la 35e chute mortelle d'enfant en Israël en 5 ans

Illustration : Le tribunal de district de Beer Sheva, dans le sud d'Israël, le 1er décembre 2019. (Crédit: Nati Shohat/Flash90)
Illustration : Le tribunal de district de Beer Sheva, dans le sud d'Israël, le 1er décembre 2019. (Crédit: Nati Shohat/Flash90)

La directrice et une auxiliaire de crèche de la ville de Beer Sheva ont été interrogées par la police mercredi suite au décès d’un enfant d’un an sous leur responsabilité.

L’auxiliaire de crèche, âgée de 41 ans, et la directrice, âgée de 52 ans, ont été placées en détention, soupçonnées de mort par négligence, avant d’être libérées de leur garde à vue mercredi soir.

Le bébé, Peleg Yaakov, est tombé d’une structure de jeu de la crèche mardi et a été transporté dans un état critique à l’hôpital Soroka de Beer Sheva, où son décès a été prononcé.

La police a déclaré que l’auxiliaire n’avait pas eu l’intention de faire tomber le bambin. Cependant, il est clair qu’elle a fait preuve de négligence.

La Treizième chaîne a rapporté que les enquêtes préliminaires ont révélé que la directrice et l’auxiliaire de crèche ne disposaient pas de toutes les accréditations.

Selon les médias israéliens, le ministère de l’Éducation a déclaré que la crèche était en attente de licence, mais qu’elle n’avait pas terminé la totalité du processus.

La police a demandé au tribunal de prolonger la détention de la directrice et de l’auxiliaire, craignant que cette dernière – qui se trouvait sur les lieux de la tragédie – ne perturbe l’enquête.

Toutefois, le tribunal a tranché en faveur de la défense, qui a fait valoir que l’incident ne signifiait pas que les employés de la crèche constituaient un danger, et qu’elles étaient autorisées à rentrer chez elles sous des conditions restreintes.

À l’époque, la directrice de la crèche était en vacances. En apprenant le décès de l’enfant par téléphone, elle s’est retrouvée en état de choc au point de devoir être prise en charge par des médecins.

La crèche est fermée jusqu’à nouvel ordre et la demande de licence sera réexaminée ultérieurement.

Les funérailles du garçon étaient prévues mercredi à 22 heures au nouveau cimetière de Beer Sheva.

Selon les données du groupe d’activisme pour la sécurité des enfants Beterem, 35 enfants ont fait une chute mortelle en Israël au cours des cinq dernières années.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...