La police enquête sur le quadruple viol collectif présumé d’une fille de 13 ans
Rechercher

La police enquête sur le quadruple viol collectif présumé d’une fille de 13 ans

L'examen médical a confirmé l'agression sexuelle, mais la victime a refusé de coopérer avec les autorités après avoir signalé l'incident le mois dernier ; aucun suspect arrêté

Illustration : une voiture de police à Petah Tikva, 4 août 2017. (Roy Alima / Flash90)
Illustration : une voiture de police à Petah Tikva, 4 août 2017. (Roy Alima / Flash90)

Une jeune fille de 13 ans d’une ville du centre d’Israël a déposé une plainte à la police le mois dernier, alléguant qu’elle avait été violée par quatre hommes. Mais la victime présumée a refusé de coopérer avec la police et les services sociaux, ont rapporté les médias israéliens.

La jeune-fille, originaire de la région de Sharon, a fui son pensionnat dans le sud d’Israël pour signaler l’incident il y a environ trois semaines. Elle a été emmenée pour un examen médical au centre Hillel Yaffe, qui a confirmé qu’elle avait été violée.

Elle s’est plainte à la police que quatre hommes l’avaient violée, l’un après l’autre.

Depuis que l’incident a été signalé au service de police de Hadera, elle a été renvoyée dans son établissement d’enseignement mais s’est de nouveau enfuie. Elle a été retrouvée vendredi.

Un responsable impliqué dans l’enquête a déclaré à la Douzième chaîne que c’était « une histoire choquante et difficile ».

Vendredi, aucun suspect n’avait encore été arrêté.

Un porte-parole de la police a déclaré : « Dès que la police a reçu une plainte concernant des soupçons de crimes sexuels commis contre mineur, une enquête a été ouverte. » Il a ajouté que « la police continuera à enquêter de manière approfondie sur l’affaire et à effectuer toutes les actions nécessaires pour connaître la vérité ».

Un porte-parole du conseil régional de la résidence pour filles a déclaré que « le cas est connu et traité avec attention par les services sociaux ».

En septembre, 11 suspects ont été inculpés pour le viol collectif présumé d’une adolescente à Eilat, une affaire qui avait choqué le pays et suscité des appels à des réformes dans la manière dont le pays traite les agressions sexuelles.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...