Israël en guerre - Jour 262

Rechercher

La police enquête sur le quadruple viol collectif présumé d’une fille de 13 ans

L'examen médical a confirmé l'agression sexuelle, mais la victime a refusé de coopérer avec les autorités après avoir signalé l'incident le mois dernier ; aucun suspect arrêté

Illustration : une voiture de police à Petah Tikva, le 4 août 2017. (Crédit : Roy Alima / Flash90)
Illustration : une voiture de police à Petah Tikva, le 4 août 2017. (Crédit : Roy Alima / Flash90)

Une jeune fille de 13 ans d’une ville du centre d’Israël a déposé une plainte à la police le mois dernier, alléguant qu’elle avait été violée par quatre hommes. Mais la victime présumée a refusé de coopérer avec la police et les services sociaux, ont rapporté les médias israéliens.

La jeune-fille, originaire de la région de Sharon, a fui son pensionnat dans le sud d’Israël pour signaler l’incident il y a environ trois semaines. Elle a été emmenée pour un examen médical au centre Hillel Yaffe, qui a confirmé qu’elle avait été violée.

Elle s’est plainte à la police que quatre hommes l’avaient violée, l’un après l’autre.

Depuis que l’incident a été signalé au service de police de Hadera, elle a été renvoyée dans son établissement d’enseignement mais s’est de nouveau enfuie. Elle a été retrouvée vendredi.

Un responsable impliqué dans l’enquête a déclaré à la Douzième chaîne que c’était « une histoire choquante et difficile ».

Vendredi, aucun suspect n’avait encore été arrêté.

Un porte-parole de la police a déclaré : « Dès que la police a reçu une plainte concernant des soupçons de crimes sexuels commis contre mineur, une enquête a été ouverte. » Il a ajouté que « la police continuera à enquêter de manière approfondie sur l’affaire et à effectuer toutes les actions nécessaires pour connaître la vérité ».

Un porte-parole du conseil régional de la résidence pour filles a déclaré que « le cas est connu et traité avec attention par les services sociaux ».

En septembre, 11 suspects ont été inculpés pour le viol collectif présumé d’une adolescente à Eilat, une affaire qui avait choqué le pays et suscité des appels à des réformes dans la manière dont le pays traite les agressions sexuelles.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.