Israël en guerre - Jour 257

Rechercher

La police enquête sur les anti-vax qui incitent à prendre de faux rendez-vous

Selon la police, planifier des vaccinations pour les annuler à la dernière minute, obligeant les services de santé à jeter des doses, est un "phénomène grave et dangereux"

Un Israélien se fait vacciner dans un centre de vaccination Clalit COVID-19 à Holon, le 4 février 2021. (Chen Leopold/Flash90)
Un Israélien se fait vacciner dans un centre de vaccination Clalit COVID-19 à Holon, le 4 février 2021. (Chen Leopold/Flash90)

La police israélienne envisage d’ouvrir une enquête criminelle sur les anti-vaccination qui ont pris des rendez-vous de vaccination uniquement pour les annuler à la dernière minute, obligeant les organismes de santé publique à jeter les doses inutilisées.

Un fonctionnaire des forces de l’ordre a déclaré vendredi à la Douzième chaîne que la police était en train de recueillir des informations à partir de messages sur Facebook et d’interviews télévisées et de vérifier si ceux qui ont appelé le public à prendre de faux rendez-vous l’ont également fait eux-mêmes.

« Nous enquêtons sur les implications pénales et juridiques de cette affaire », a déclaré un haut responsable de la police à la Douzième chaîne. « C’est un phénomène grave et dangereux et l’affaire fait l’objet d’une enquête ».

Le ministre de la Santé, Yuli Edelstein, a déclaré jeudi que le phénomène est limité, mais ceux qui tentent de perturber la campagne de vaccination sont « un groupe dangereux qui est idéologiquement opposé, un peu comme une secte ».

Un directeur d’hôpital israélien a qualifié le phénomène de « criminel » dans une interview accordée à la Treizième chaîne.

Le ministre de la Santé Yuli Edelstein se fait vacciner contre le coronavirus au centre médical Sheba de Ramat Gan, le 19 décembre 2020. (Crédit : Amir Cohen/Pool/AFP)

Mais si le sujet a fait des vagues dans les médias, les prestataires de soins de santé semblent moins inquiets. La caisse de maladie de Meuchedet n’a pas eu d’informations à fournir sur le sujet, et les représentants de Clalit et Maccabi ont déclaré à la chaîne qu’ils ne remarquaient pas de tendances particulières.

À la Leumit, environ 400 personnes ne se sont pas présentées aux premières doses prévues, mais le prestataire n’a pas attribué spécifiquement ce problème au phénomène qui est étudié par la police.

Il y a plusieurs dizaines de militants anti-vax qui ont mené une campagne sur les médias sociaux encourageant les autres à ne pas se faire vacciner, a déclaré la Douzième chaîne.

Jeudi, la Treizième chaîne a rapporté que le ministère de la Santé a également demandé à Facebook de retirer les posts des anti-vaccination se vantant de leurs exploits. Le géant des médias sociaux s’est engagé à exclure de sa plateforme les anti-vaccination et ceux qui diffusent de fausses informations sur la vaccination, mais il ne l’a pas fait.

« Si tous ceux qui ne veulent pas se faire vacciner prennent rendez-vous pour se faire vacciner et ne viennent pas, nous allons finir le stock (dans la poubelle) très rapidement. Tout simplement », peut-on lire dans un message sur Facebook.

Un propriétaire de magasin de ballons a déclaré qu’il accorderait des rabais à ceux qui ne sont pas vaccinés, en réponse aux projets du gouvernement de proposer des avantages similaires à ceux qui se font vacciner.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.