La police palestinienne arrête 12 adolescents pour avoir fumé le narguilé
Rechercher

La police palestinienne arrête 12 adolescents pour avoir fumé le narguilé

Cette décision fait partie d'une nouvelle politique de l'Autorité Palestinienne interdisant la vente de cigarettes et de narguilé aux mineurs

Khaled Abu Toameh est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Des jeunes palestiniens fument des narguilés et jouent aux cartes au café Sultan à Ramallah, en Cisjordanie, le 11 septembre 2011 (Crédit : Nati Shohat / Flash90)
Des jeunes palestiniens fument des narguilés et jouent aux cartes au café Sultan à Ramallah, en Cisjordanie, le 11 septembre 2011 (Crédit : Nati Shohat / Flash90)

Les policiers de l’Autorité palestinienne (AP) ont arrêté jeudi 12 adolescents palestiniens pendant qu’ils fumaient des narguilés dans un café de Ramallah.

Cette mesure s’inscrit dans le cadre de la nouvelle politique de l’Autorité palestinienne visant à faire interdire la vente de cigarettes et le narguilé aux mineurs de moins de 18 ans.

Le propriétaire du café, qui n’a pas été identifié, a été placé en garde à vue, selon le porte-parole de la police de l’Autorité palestinienne, Luai Zreikat.

Zreikat a déclaré que les policiers, qui avaient été informés au préalable, avaient fait une descente dans le café où les jeunes gens fumaient le narguilé.

Les adolescents ont ensuite été envoyés devant les autorités compétentes, tandis que le propriétaire de l’établissement a été arrêté pour être interrogé.

Le porte-parole de la police a appelé les parents palestiniens à surveiller de plus près leurs enfants et à s’assurer qu’ils arrivent à l’école après avoir quitté leur domicile le matin.

Il a également mis en garde les propriétaires de restaurants et de cafés contre la vente du narguilé aux mineurs de moins de 18 ans.

Au cours des dernières années, le narguilé est devenu extrêmement populaire dans de nombreux restaurants et cafés palestiniens en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

Beaucoup d’entreprises n’hésitent pas à proposer le narguilé aux mineurs.

Alarmée par le phénomène grandissant, Laila Ghannam, le gouverneur de l’AP de Ramallah et d’El Bireh, a annoncé au début de la semaine l’interdiction de vendre des cigarettes, des narguilés et de l’alcool aux mineurs de moins de 18 ans.

Ghannam a averti que des mesures strictes seraient prises contre quiconque viole l’interdiction.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...