La première édition du Talmud imprimée spécialement pour l’étude du Daf Yomi mise aux enchères en Israël
Rechercher

La première édition du Talmud imprimée spécialement pour l’étude du Daf Yomi mise aux enchères en Israël

L’étude du Daf Yomi consiste à étudier chaque jour une page recto-verso du Talmud et permet de finir l'étude du Talmud en 7 ans

La première édition du Talmud imprimée spécialement pour l’étude du Daf Yomi mise aux enchères en Israël (Crédit : Ilana Amzaleg / impmedia.co.il)
La première édition du Talmud imprimée spécialement pour l’étude du Daf Yomi mise aux enchères en Israël (Crédit : Ilana Amzaleg / impmedia.co.il)

Instituée à Rosh Hashana 1923 (5684) par le Rav Méir Shapira de Lublin lors de la première Grande Assemblée de la Agoudat Israël à Vienne, l’étude du Daf Yomi (Feuille Quotidienne) consiste à étudier chaque jour une page recto-verso du Talmud, de manière simultanée dans le monde. Le principe est, en effet, que tous ceux qui étudient le Daf Yomi dans le monde étudient la même page recto-verso, quel que soit le pays dans lequel ils se trouvent.

Dès son lancement, cette initiative fédératrice a suscité un grand engouement et a reçu le soutien des grands rabbins de la génération, parmi lesquels le ‘Hafets ‘Hayim et le leader de la branche ‘hassidique de Gour qui a étudié en public la première Daf du traité Bera’hot dans le cadre de cette étude pour lui manifester son appui.

L’étude quotidienne du Daf Yomi permet de terminer tout le Talmud de Babylone en près de 7 ans et demi. La fin d’un cycle d’étude de Daf Yomi est célébrée par un rassemblement de Siyoum HaShass (complétion du Shass – Shass étant un acronyme pour shisha sidrei mishnah, les Six Ordres de la Mishna).

93 ans après le début du premier cycle d’étude, des dizaines de milliers de Juifs étudient aujourd’hui le Daf Yomi, des milliers de cours sont donnés tous les jours dans les quatre coins de la planète sur le Daf Yomi et plusieurs organisations ont été établies pour renforcer et diffuser cette étude. Depuis 1923, la Guemara a ainsi été étudiée dans son intégralité à douze reprises.

La première édition du Talmud imprimée spécialement pour l’étude du Daf Yomi mise aux enchères en Israël (Crédit : Ilana Amzaleg / impmedia.co.il)
La première édition du Talmud imprimée spécialement pour l’étude du Daf Yomi mise aux enchères en Israël (Crédit : Ilana Amzaleg / impmedia.co.il)

Les Français ne sont pas en reste.

Lors du dernier Siyoum qui qui s’est tenu le 2 août 2012 et a été célébré par des centaines de milliers de participants à travers le monde, l’ancien Grand Rabbin de France Joseph Haim Sitruk a salué et vivement encouragé ce qu’il a désigné comme “un réveil mondial de l’étude de la Torah”.

Pour tous ceux qui étudient le Daf Yomi ou qui veulent rejoindre cette étude et suivre les directives de l’ancien Grand Rabbin de France, il est désormais possible d’acquérir la première édition du traité Rosh Hashana du Talmud de Babylone, imprimée en 1925 spécialement à l’intention de ceux qui étudient le Daf Yomi et qui n’appartenait à nul autre que le Rav Méir Shapira lui-même.

Le Traité original de Rosh Hashana sera mis en vente par la maison de vente aux enchères Kedem, basée à Jérusalem et spécialisée dans les objets du judaïsme, de culte et ceux liés à la Terre d’Israël avant la création de l’Etat, lors de sa prochaine vente d’objets rares prévue le 15 novembre prochain.

Cette édition du Talmud avait été imprimée en petit format pour faciliter son transport et son usage pendant les trajets et chaque page de Guemara y est imprimée sur quatre pages pour pouvoir diviser son étude au cours de la journée.

A la lumière de la somme de 9,3 millions de dollars pour laquelle a été adjugé un exemplaire complet du Talmud imprimé au 17e siècle lors d’une vente aux enchères fin 2015, il est certain que l’acquisition d’un tel traité de Talmud constitue, à bien des égards, un bon investissement.

Pour plus d’informations sur ce Traité du Talmud et sur la vente aux enchères de Kedem (ou pour vendre vos propres objets et antiquités), visitez le site www.kedem-auctions.com.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...