Israël en guerre - Jour 253

Rechercher

La Suède veut pouvoir accéder au procès du diplomate suédois de l’UE détenu à Téhéran

Arrêté en avril 2022, Johan Floderus, 33 ans, est accusé par Téhéran d'avoir coopéré avec Israël "contre la sécurité" de la République islamique

Illustration : La prison d'Evin en Iran. (Crédit : CC BY-SA 2.0 Ehsan Iran/Wikipedia)
Illustration : La prison d'Evin en Iran. (Crédit : CC BY-SA 2.0 Ehsan Iran/Wikipedia)

Le ministre suédois des Affaires étrangères a demandé à Téhéran de laisser le personnel consulaire de la Suède accéder au procès de Johan Floderus, diplomate de l’UE jugé en Iran où il est détenu depuis plus de 600 jours.

« L’important dans cette situation est de protéger les intérêts de Johan Floderus et la priorité absolue est de veiller à ce qu’une personne de l’ambassade de Suède soit autorisée à assister au procès » du diplomate afin que puisse être garantie la tenue « d’un procès juste », a dit Tobias Billström à son arrivée lundi matin à Bruxelles pour une réunion des ministres des Affaires étrangères.

Le ministre a affirmé être en contact avec le régime iranien pour comprendre pourquoi le chargé d’affaires suédois à Téhéran, qui travaille pour le service diplomatique de l’UE, n’a pas pu être présent à l’ouverture du procès « et veiller à ce qu’il le soit lorsque le procès reprendra ».

Arrêté en avril 2022, M. Floderus, 33 ans, est accusé par Téhéran d’avoir coopéré avec Israël « contre la sécurité » de la République islamique. Son procès a débuté samedi à huis clos par la lecture des accusations portées contre lui, qui n’avaient jusqu’à présent pas été dévoilées.

« Il convient de réitérer que nous considérons toutes ces allégations comme totalement infondées et fausses, et que nous demandons au gouvernement iranien de libérer M. Floderus afin qu’il puisse retrouver sa famille le plus rapidement possible », a déclaré Tobias Billström.

Johan Floderus est « innocent » et « il n’y a absolument aucune raison de le maintenir en détention », a réagi dimanche le chef de la diplomatie de l’UE, Josep Borrell, en appelant une nouvelle fois à sa « libération immédiate ».

Le jeune diplomate a été arrêté le 17 avril 2022 à l’aéroport de Téhéran, alors qu’il s’apprêtait à rentrer chez lui après un voyage avec des amis.

Il est depuis détenu à la prison d’Evin à Téhéran, où sont incarcérés de nombreux opposants au gouvernement iranien.

La date de la prochaine audience de son procès n’a pas encore été annoncée.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.