L’acteur qui a joué Yigal Amir a suivi une thérapie pour se défaire de son rôle
Rechercher

L’acteur qui a joué Yigal Amir a suivi une thérapie pour se défaire de son rôle

Yehuda Nahari a interprété l'assassin de Rabin dans "Incitation", un nouveau film qui dépeint la mort du Premier ministre à travers le regard de cet ultra-nationaliste

Yehuda Nahari qui joue Yigal Amir dans le film "Incitation" (Capture d'écran/Douzième chaîne)
Yehuda Nahari qui joue Yigal Amir dans le film "Incitation" (Capture d'écran/Douzième chaîne)

L’acteur israélien qui a interprété Yigal Amir, l’assassin du Premier ministre Yitzhak Rabin, dans un nouveau film qui va sortir cette semaine a indiqué avoir été tellement traumatisé par son voyage dans l’esprit du tueur qu’il a suivi une thérapie après le tournage.

C’est Yehuda Nahari qui joue le rôle d’Amir dans « Incitation », une oeuvre qui dépeint pour la première fois l’assassinat à travers le regard du tueur.

Nahari, qui a joué dans plusieurs séries de télévision, notamment dans « les escargots sous la pluie » et dans l’émission américaine « Tyrant », a confié à la Douzième chaîne s’être tellement fondu dans l’esprit d’Amir qu’il avait eu du mal à faire ensuite la différence entre sa vie et celle de l’assassin ultra-nationaliste.

L’acteur s’est souvenu qu’au cours d’une réunion de l’équipe d’acteurs survenue après le tournage de la scène du meurtre de Rabin, le réalisateur Yaron Zilberman avait souligné le caractère atroce du crime mais que lui-même était resté troublé.

« Je me souviens avoir pensé : ‘Une minute, quoi ?’ J’étais en pleine confusion. C’est le moment où j’ai compris qu’il fallait que je me fasse soigner d’une manière ou d’une autre parce que j’avais besoin d’aide pour quitter mon personnage », a expliqué Nahari.

Yehuda Nahari qui joue Yigal Amir dans le film « Incitation » (Capture d’écran/Douzième chaîne)

Reconnaissant qu’Amir avait envahi une partie de ce qu’il était, Nahari a déclaré qu’il avait suivi quatre mois de thérapie avant de se retrouver.

« Cette énergie négative était restée dans mon corps », a-t-il dit.

Nahari a ajouté qu’afin de se préparer pour son rôle, il était également devenu Juif religieux pratiquant pendant trois mois, priant trois fois par jour et ne touchant plus sa petite amie. Ce changement de mode de vie extrême avait entraîné la fin de leur relation, a-t-il ajouté.

Le film suit le cheminement d’Amir pendant les deux ans qui avaient précédé le meurtre survenu le 4 novembre 1995.

« Incitation », qui sortira dans les salles jeudi, a été nominé aux Ophirs – l’équivalent israélien des Oscars – dans dix catégories.

Amir, âgé maintenant de 49 ans, purge une peine de prison à vie pour l’assassinat de Rabin. Il est placé à l’isolement.

Le mois dernier, il avait entamé une brève grève de la faim pour protester contre la confiscation de son téléphone pendant deux mois. Il l’avait utilisé à des desseins politiques, contrevenant aux règles de la prison.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...