Rechercher

L’ancien espion Jonathan Pollard va se remarier

Il s'agira du troisième mariage de Pollard après la perte de sa défunte épouse Esther au début de l'année ; la future épouse est une mère de 7 enfants de Jérusalem

Sur cette image diffusée par les médias israéliens, Jonathan Pollard et Rivka Abrahams-Dinon, qui sont fiancés, se marient selon leur annonce du 14 septembre 2022.
Sur cette image diffusée par les médias israéliens, Jonathan Pollard et Rivka Abrahams-Dinon, qui sont fiancés, se marient selon leur annonce du 14 septembre 2022.

L’espion israélien Jonathan Pollard s’est fiancé, moins d’un an après avoir perdu sa femme, Esther, qui avait longtemps milité pour sa libération de la prison américaine.

Esther Pollard est décédée de complications liées au COVID-19 en janvier, après avoir également lutté contre un cancer du sein pendant des années.

Pollard va épouser Rivka Abrahams-Donin, mère de sept enfants et membre de la communauté ultra-orthodoxe Habad en Israël, selon le site d’information ultra-orthodoxe Haredim 10.

Selon les médias israéliens, l’annonce devait être faite lundi matin, mais le couple a demandé à la reporter après les funérailles du major Bar Falah, commandant adjoint de l’unité de reconnaissance d’élite Nahal. Falah, 30 ans, a été tué alors qu’il dirigeait ses troupes pour arrêter deux terroristes palestiniens présumés, tôt mercredi.

Remerciant sa défunte épouse pour son « amour infini », Pollard a déclaré dans le communiqué que c’était elle qui les avait présentés et qui avait « permis à ce miracle de se produire ».

Pollard s’était installé avec sa défunte épouse, Esther, en Israël en décembre 2020, après avoir purgé 30 ans de prison aux États-Unis pour espionnage, suivis de cinq ans de liberté conditionnelle.

Jonathan Pollard et son épouse Esther, photographiés durant une pause café lors d’une rencontre avec la CoP (Conference of the Presidents of Major American Jewish Organizations) le 24 janvier 2016 (Autorisation : Justice4JP)

« Ce n’est pas comme ça que je m’attendais à ce que nous rentrions au pays », avait déclaré Pollard lors des funérailles de sa femme en janvier. Esther et Jonathan se sont mariés alors que ce dernier purgeait sa peine et a plaidé en sa faveur, faisant campagne pendant des années pour sa libération.

Abrahams-Donin, qui a immigré en Israël, a perdu son mari il y a sept ans, selon Haredim 10. La famille vit à Jérusalem.

Pollard et sa future épouse prévoient de se marier dans environ deux mois, après la période des Fêtes du Nouvel An.

En tant qu’analyste du renseignement dans le centre antiterroriste de la marine américaine, Pollard a transmis des milliers de documents américains cruciaux à Israël, ce qui a tendu les relations entre les deux proches alliés.

Il a été arrêté en 1985, reconnu coupable d’espionnage et condamné à la prison à vie deux ans plus tard, bien qu’il ait plaidé coupable dans le cadre d’un accord que ses avocats avaient espéré voir aboutir à une peine plus clémente.

Il a finalement été libéré en 2015, mais a été maintenu aux États-Unis par des règles de libération conditionnelle et n’a pas été autorisé à se rendre en Israël.

Pendant plusieurs années, il est resté soumis à un couvre-feu, a dû porter un bracelet électronique et s’est vu interdire de travailler pour toute entreprise dont les systèmes informatiques n’étaient pas équipés d’un logiciel de surveillance du gouvernement américain. En outre, il lui était interdit de voyager à l’étranger.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...