L’AP arrête les 3 jeunes disparus et déjoue “une attaque à grande échelle” contre les Israéliens
Rechercher

L’AP arrête les 3 jeunes disparus et déjoue “une attaque à grande échelle” contre les Israéliens

Le trio a été retrouvé au nord de Ramallah avec des grenades et des armes semi-automatiques ; des sources sécuritaires palestiniennes affirment qu’ils sont membres du Hamas

Avi Issacharoff est notre spécialiste du Moyen Orient. Il remplit le même rôle pour Walla, premier portail d'infos en Israël. Il est régulièrement invité à la radio et à la télévision. Jusqu'en 2012, Avi était journaliste et commentateur des affaires arabes pour Haaretz. Il enseigne l'histoire palestinienne moderne à l'université de Tel Aviv et est le coauteur de la série Fauda. Né à Jérusalem , Avi est diplômé de l'université Ben Gourion et de l'université de Tel Aviv en étude du Moyen Orient. Parlant couramment l'arabe, il était le correspondant de la radio publique et a couvert le conflit israélo-palestinien, la guerre en Irak et l'actualité des pays arabes entre 2003 et 2006. Il a réalisé et monté des courts-métrages documentaires sur le Moyen Orient. En 2002, il remporte le prix du "meilleur journaliste" de la radio israélienne pour sa couverture de la deuxième Intifada. En 2004, il coécrit avec Amos Harel "La septième guerre. Comment nous avons gagné et perdu la guerre avec les Palestiniens". En 2005, le livre remporte un prix de l'Institut d'études stratégiques pour la meilleure recherche sur les questions de sécurité en Israël. En 2008, Issacharoff et Harel ont publié leur deuxième livre, "34 Jours - L'histoire de la Deuxième Guerre du Liban", qui a remporté le même prix

Les trois jeunes palestiniens arrêtés par les forces de sécurité de l'Autorité palestinienne, au nord de Ramallah, le 9 avril 2016. Selon une évaluation sécuritaire, ils prévoyaient une attaque terroriste à large échelle contre des cibles israéliennes.
Les trois jeunes palestiniens arrêtés par les forces de sécurité de l'Autorité palestinienne, au nord de Ramallah, le 9 avril 2016. Selon une évaluation sécuritaire, ils prévoyaient une attaque terroriste à large échelle contre des cibles israéliennes.

Les forces de sécurité palestiniennes ont arrêté samedi soir trois jeunes Palestiniens qui avaient disparu depuis le 30 mars, déjouant ainsi une attaque prévue à grande échelle contre des cibles israéliennes, selon des sources de l’Autorité palestinienne (AP).

Les forces de l’AP avaient mené des recherches intensives pour retrouver les trois jeunes depuis qu’ils avaient été signalés disparus.

Le trio a été retrouvé dans une zone située au nord de Ramallah, en Cisjordanie, par une force commune de la police palestinienne et des services de sécurité intérieure palestiniens, selon des sources palestiniennes qui ont parlé au Times of Israel.

Ils avaient une grande quantité d’armes avec eux, dont plusieurs grenades et une arme semi-automatique « Carl Gustav », et l’on pense qu’ils prévoyaient une attaque, selon les sources.

La police palestinienne pendant une session d'entraînement de la force spéciale à Ramallah, en Cisjordanie, en 2014. (Crédit : Issam Rimawi / Flash90)
La police palestinienne pendant une session d’entraînement de la force spéciale à Ramallah, en Cisjordanie, en 2014. (Crédit : Issam Rimawi / Flash90)

Les trois jeunes ont été emmenés pour être interrogés. Selon des sources palestiniennes, ils seraient membres du groupe terroriste Hamas.

Les inquiétudes concernant les trois jeunes ont augmenté jeudi, après la découverte des téléphones portables et des cartes d’identité de deux d’entre eux près de Ramallah, selon Radio Bethléem.

La police palestinienne a informé les familles de Basel Mahmoud Alaraj of al-Walaja, près de Jérusalem, Mohammed Abdullah Harb, de Jénine, et Haytham Sayaj, de Hébron, de la découverte.

Les familles ont déclaré qu’elles n’avaient aucune idée de la localisation des trois jeunes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...