Rechercher

Lapid annonce sa présence à la manifestation de samedi soir

Le chef de l'opposition, précédemment critiqué pour ne pas avoir pris part aux manifestations, appelle les citoyens à "protéger leur pays bien-aimé de la ruine démocratique"

Des manifestants se rassemblent pour protester contre le gouvernement israélien sur la place Habima à Tel Aviv, le 14 janvier 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
Des manifestants se rassemblent pour protester contre le gouvernement israélien sur la place Habima à Tel Aviv, le 14 janvier 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Le chef de l’opposition Yair Lapid est revenu sur sa décision d’éviter les manifestations publiques contre un projet de refonte du système judiciaire, annonçant mercredi qu’il participera à une manifestation samedi soir qui devrait attirer des dizaines de milliers de personnes dans les rues de Tel Aviv et d’ailleurs.

« Nous arrêtons la folie [et] nous nous battons pour le pays à Haïfa, à Jérusalem, à Tel Aviv », a déclaré Lapid dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux mercredi. « Venez protéger notre pays bien-aimé de la ruine démocratique. Oui, j’y serai aussi », a-t-il ajouté, après avoir été critiqué ces dernières semaines pour son absence lors des manifestations hebdomadaires à Tel-Aviv, apparemment parce que les organisateurs avaient refusé qu’il prenne la parole lors de l’événement.

Les manifestants se réuniront samedi pour le troisième week-end consécutif afin de protester contre les projets controversés de la nouvelle coalition du Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui prévoit des changements radicaux dans le système judiciaire afin de restreindre considérablement les pouvoirs de la Haute Cour de justice.

L’annonce de Lapid est intervenue quelques instants après que la Haute Cour a décidé que le leader du Shas, Aryeh Deri, ne pouvait pas être ministre en raison d’une condamnation pour délits fiscaux, ce qui a suscité des promesses de la part de la coalition de redoubler d’efforts pour faire passer une loi entravant la Cour et des promesses des critiques du gouvernement de défendre le système judiciaire.

Lors du dernier rassemblement de samedi, la police a estimé que quelque 80 000 personnes s’étaient rassemblées sur la place Habima à Tel Aviv et dans les rues avoisinantes pour les protestations, tandis que des manifestations de moindre ampleur ont également eu lieu à Jérusalem et à Haïfa.

Parmi les personnes présentes à Tel Aviv figuraient l’ancienne chef de l’opposition, Tzipi Livni, l’ancien Premier ministre Ehud Barak, le chef du parti HaMaHane HaMamlahti et ancien ministre de la Défense, Benny Gantz, l’ancien chef de Tsahal et législateur de HaMaHane HaMamlahti, Gadi Eisenkot, la cheffe du parti travailliste, Merav Michaeli, et le chef du parti Raam, Mansour Abbas.

Lapid a déclaré avant la manifestation qu’il ne s’y joindrait pas, apparemment après avoir été informé que les organisateurs voulaient éviter de rendre le rassemblement ouvertement partisan.

On ignore pour le moment si Lapid s’adressera à la foule samedi.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.