L’armée échoue 3 fois à abattre un drone sur le Golan
Rechercher

L’armée échoue 3 fois à abattre un drone sur le Golan

Une frappe air – air et 2 missiles Patriot n’ont pas pu éliminer le drone en provenance de Syrie

Ilan Ben Zion est journaliste au Times of Israel. Il est titulaire d'une maîtrise en diplomatie de l'Université de Tel Aviv et d'une licence de l'Université de Toronto en études du Proche-Orient et en études juives

Un missile Patriot (Crédit : autorisation de l'armée de l'air israélienne)
Un missile Patriot (Crédit : autorisation de l'armée de l'air israélienne)

L’armée israélienne a annoncé dimanche qu’elle avait manqué trois tentatives d’abattre un drone non identifié qui était entré dimanche dans l’espace aérien israélien depuis la Syrie.

En plus des tirs des deux missiles Patriot sol – air qui ont officiellement été annoncés et étaient clairement visibles dans le ciel, un responsable militaire a déclaré à la Deuxième chaîne qu’une troisième tentative avait eu lieu avec un missile air – air tiré par un avion de chasse israélien.

Selon l’armée israélienne, l’origine du drone n’était pas claire, mais l’armée essaie de vérifier s’il a été envoyé par le groupe terroriste libanais Hezbollah, qui se bat en ce moment aux côtés des forces du président syrien Bashar el-Assad, a annoncé la Deuxième chaîne.

L’armée pense que le drone est de fabrication russe, selon la Deuxième chaîne.

Le combattant libanais lié au Hezbollah Anes al-Naqqash a affirmé dimanche sur Twitter que le drone avait en effet été envoyé par le groupe terroriste chiite, et déclaré qu’il venait de commencer à photographier des manœuvres militaires dans le Golan quand il a été touché et a fait demi-tour. Le tweet a été repéré par Yossi Mansharof, un expert du centre Ezri de l’université de Haïfa, qui suit les mouvements du Hezbollah.

La Russie, qui aide Assad à maintenir son emprise sur le pays après plus de cinq ans de guerre civile, envoie régulièrement son aviation en Syrie, ostensiblement contre le groupe Etat islamique. Elle est cependant également accusée de cibler aussi les forces de l’opposition qui cherchent à évincer le régime d’Assad.

Israël a tiré des missiles anti-aériens sur le drone, mais n’a pas réussi à abattre l’intrus. L’armée israélienne a déclaré dans un communiqué qu’aucun des deux missiles Patriot lancés n’avait réussi à toucher le drone, qui était retourné dans l’espace aérien syrien.

L’armée de l’air israélienne a fait décoller des avions de combat sur le plateau du Golan à la suite du lancement, a annoncé le site d’informations Ynet.

Les lancements ont déclenché les sirènes d’alerte à la roquette dans le nord d’Israël. Aucune roquette n’aurait été tirée en territoire israélien.

Israël a abattu à plusieurs reprises ces dernières années des drones et des avions de combat qui volaient près de la frontière avec la Syrie dans le plateau du Golan. L’armée israélienne a éliminé un drone en août 2014 et un avion de chasse syrien en septembre de cette même année.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...