Le chef de la Knesset promet de « tout faire » pour éviter un troisième scrutin
Rechercher

Le chef de la Knesset promet de « tout faire » pour éviter un troisième scrutin

"Mais tout le monde devra s'asseoir à la table et discuter", a prévenu Yuli Edelstein

Le chef du parti Yisrael Beytenu, Avigdor Liberman, (à gauche), et le président de la Knesset, Yuli Edelstein, le 14 mars 2013. (Yonatan Sindel/Flash90)
Le chef du parti Yisrael Beytenu, Avigdor Liberman, (à gauche), et le président de la Knesset, Yuli Edelstein, le 14 mars 2013. (Yonatan Sindel/Flash90)

Le président de la Knesset Yuli Edelstein a promis mardi d’empêcher un troisième scrutin consécutif, alors que les sondages continuent de montrer une nouvelle impasse politique après que les Israéliens auront voté pour la deuxième fois cette année, le 17 septembre.

« Je ne pense pas qu’un scénario comme celui-là sera mis sur la table, a déclaré Edelstein dans un entretien au site d’information Walla. S’il y a des tentatives dans ce sens, je ferais tout pour que cela n’ait pas lieu ».

« Mais tout le monde devra s’asseoir à la table et discuter », a-t-il prévenu.

Edelstein, un membre du parti du Likud au pouvoir, a dit qu’il n’a pas entendu le Premier ministre Benjamin Netanyahu lancer une telle idée, ajoutant que le Premier ministre n’était pas responsable de son échec à former un gouvernement après les élections d’avril.

« Lors des dernières élections, Netanyahu n’était pas vraiment le problème. Il a fait tout ce qu’il a pu pour former une coalition, et certains ont décidé de la rejeter », a déclaré Edelstein, apparemment en référence au chef du parti Yisrael Beytenu, Avidgor Liberman.

Concernant Liberman, qui a mentionné Edelstein comme un possible remplaçant de Netanyahu à la tête du Likud, le président de la Knesset a souligné que lui et le chef d’Yisrael Beytenu sont arrivés en Israël depuis l’Union soviétique, « mais cela ne veut pas dire que je peux parler à la place de Liberman ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...