Israël en guerre - Jour 282

Rechercher

Le chef du district sud du Shin Bet démissionne suite aux échecs du 7 octobre

L'agent, identifié par l'initiale "Aleph", salue la persévérance des victimes et demande pardon ; il sera remplacé par un haut fonctionnaire de la division de Cisjordanie

Des troupes de la 679e brigade du Corps Blindé Mécanisé de Yiftach en opération dans le centre de Gaza en juin 2024 (Crédit : Porte-parole de l’armée israélienne)
Des troupes de la 679e brigade du Corps Blindé Mécanisé de Yiftach en opération dans le centre de Gaza en juin 2024 (Crédit : Porte-parole de l’armée israélienne)

Le chef du district sud de l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet a démissionné ces derniers jours, déclarant dans son discours d’adieu qu’il partait le cœur lourd en raison de l’incapacité de sa division à éviter le pogrom perpétré par le groupe terroriste palestinien du Hamas le 7 octobre dans le sud d’Israël, ont rapporté mercredi les médias israéliens.

L’opérateur du Shin Bet, identifié uniquement par son initiale hébraïque « Aleph », devrait être remplacé par un haut responsable du département de Cisjordanie de l’agence, ont rapporté la Douzième chaîne et Walla.

« Dans cette période terriblement difficile pour le peuple d’Israël et pour le [Shin Bet], j’ai vu des gens – des gens qui ont commencé ce samedi maudit au plus bas de leur enfer personnel et professionnel, et qui ont été capables de se relever, d’agir et de se consacrer à la tâche à accomplir », a déclaré Aleph, cité par la Douzième chaîne.

« Je me sens le devoir personnel et éthique de présenter des excuses. De présenter des excuses à tous ceux dont les proches ont été assassinés, dont les enfants ont été tués au combat, qui ont été kidnappés – ceux qui sont rentrés chez eux, et ceux qui sont toujours aux mains de l’ennemi – et à tous ceux qui sont déplacés dans leur propre pays », a poursuivi Aleph, selon la Douzième chaîne.

« Votre pardon n’atténuera pas l’échec, mais il aidera à le réparer, au moins pour moi », aurait-il ajouté.

Le bureau du chef du Shin Bet, Ronen Bar, n’a pas répondu à la demande de commentaire de la Douzième chaîne. Selon la chaîne, tous les responsables du Shin Bet qui étaient directement liés aux échecs du 7 octobre ont demandé à démissionner et prévoient de le faire dès que possible, alors que la guerre à Gaza contre le Hamas se poursuit.

Ronen Bar, chef de l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet, lors de la Cyber Week, à l’Université de Tel Aviv, le 27 juin 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

La chaîne a noté que la nomination du plus haut responsable de Cisjordanie, connu sous le nom de « Samekh », pourrait indiquer que le Shin Bet réorganise ses opérations dans la bande de Gaza pour qu’elles ressemblent davantage à celles de la Cisjordanie. Il a été largement rapporté que les opérations de collecte de renseignements du Shin Bet à Gaza étaient beaucoup moins exhaustives que celles menées en Cisjordanie au cours de la période précédant le 7 octobre.

Aleph est l’un des premiers responsables de la sécurité à annoncer sa démission en raison de ses manquements pendant et avant le 7 octobre, date à laquelle des milliers de terroristes du Hamas ont pris d’assaut le sud d’Israël pour tuer près de 1 200 personnes et prendre 251 otages, déclenchant ainsi la guerre à Gaza.

À la suite de cet assaut, des dizaines de milliers d’Israéliens ont été évacués des communautés frontalières de Gaza et du nord, où Israël craignait que le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollahs ne mène une attaque similaire.

Aleph a été précédé par le général de division Aharon Haliva, chef du Directorat des Renseignements militaires, qui a annoncé sa décision de partir en avril, bien qu’un remplaçant n’ait pas encore été choisi. Le général de brigade Amit Saar, chef du Directorat des Renseignements, dont on attendait également le départ, a démissionné en mars après qu’on lui a diagnostiqué un cancer.

En revanche, le général de brigade Yossi Sariel, chef de l’unité d’élite 8 200 du Corps de Collecte de Renseignements, aurait refusé de démissionner, alors qu’il a ignoré les avertissements répétés concernant l’attaque à venir. Selon la Douzième chaîne, Sariel a déclaré que démissionner équivaudrait à de la « lâcheté ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.