Israël en guerre - Jour 234

Rechercher

Le chef des renseignements militaires israélien démissionne suite aux échecs du 7 octobre

Aharon Haliva, qui rappelle que "l'autorité s'accompagne de lourdes responsabilités", quittera officiellement ses fonctions une fois son remplaçant nommé

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le chef du Directorat des Renseignements militaires, le général de division, Aharon Haliva, lors d'une conférence de l'Institut Gazit, à Tel Aviv, le 4 novembre 2022. (Crédit : Gideon Markowicz/Flash90)
Le chef du Directorat des Renseignements militaires, le général de division, Aharon Haliva, lors d'une conférence de l'Institut Gazit, à Tel Aviv, le 4 novembre 2022. (Crédit : Gideon Markowicz/Flash90)

Le plus haut responsable du renseignement militaire israélien a annoncé sa démission lundi pour son rôle dans les échecs qui ont conduit à l’assaut barbare du groupe terroriste palestinien du Hamas sur le sud d’Israël le 7 octobre.

Le général de division Aharon Haliva, chef Directorat des Renseignements de l’armée israélienne, quittera ses fonctions une fois qu’un remplaçant aura été nommé, a déclaré Tsahal.

Cette décision a été coordonnée avec le chef d’état-major de l’armée israélienne, le lieutenant-général Herzi Halevi, et approuvée par le ministre de la Défense Yoav Gallant, a précisé Tsahal.

Une fois qu’il aura démissionné, Haliva deviendra le premier officier supérieur de l’armée à démissionner à la suite de l’attaque du 7 octobre. (Un autre officier supérieur du Directorat des Renseignements militaires, qui prévoyait de démissionner à la suite de l’assaut, a démissionné après qu’on lui a diagnostiqué un cancer).

Outre Haliva, d’autres hauts responsables de la défense ont déclaré qu’ils portaient la responsabilité de l’invasion meurtrière menée par le Hamas le 7 octobre, notamment le chef de l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet et le chef d’état-major de Tsahal. Aucun d’entre eux n’a encore annoncé son intention de démissionner, mais on s’attend à ce que nombre d’entre eux le fassent une fois que la situation sécuritaire se sera stabilisée.

À la suite de l’assaut du 7 octobre, Haliva a déclaré assumer l’entière responsabilité des défaillances du renseignement qui ont permis au Hamas de mener à bien son assaut surprise, le 7 octobre. Il a toutefois indiqué qu’il avait repoussé son départ en raison de la guerre qui a suivi à Gaza.

« Aujourd’hui, plus d’un semestre plus tard, parallèlement au lancement d’enquêtes [internes], je présente ma démission », a-t-il écrit dans une lettre rendue publique lundi.

Des soldats israéliens près du corps d’un terroriste palestinien à Kfar Aza, dans le sud d’Israël, à la frontière de la bande de Gaza, le 10 octobre 2023. (Crédit : Thomas Coex/AFP)

Le 7 octobre, quelque 3 000 terroristes du Hamas ont fait irruption dans le sud d’Israël depuis la bande de Gaza, se livrant à un carnage d’une intensité et d’une ampleur sans précédent. L’armée israélienne a eu du mal à réagir, les bases les plus proches de la frontière ayant été prises d’assaut et la chaîne de commandement ayant apparemment été rompue dans le chaos.

L’assaut a coûté la vie à près de 1 200 personnes en Israël, 253 autres ont été enlevées et une grande partie de la région a été dévastée. La plupart des victimes étaient des civils.

Dans sa lettre de démission (lien en hébreu) adressée à Halevi, le général Haliva écrit que « l’autorité s’accompagne de lourdes responsabilités ».

« La direction des renseignements sous mon commandement n’a pas rempli sa mission. Je porte ce jour noir en moi depuis lors, chaque jour, chaque nuit. Je porterai à jamais la terrible douleur de la guerre », a-t-il déclaré dans la lettre adressée au chef d’état-major de Tsahal.

Le chef du Directorat des Renseignements militaires, le général Aharon Haliva, procédant à une évaluation opérationnelle dans la bande de Gaza, le 15 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Haliva a déclaré qu’il soutenait la création d’une commission d’enquête pour « être en mesure d’enquêter et de découvrir de manière approfondie, complète et précise tous les facteurs et circonstances qui ont conduit à ces graves événements ».

« Tout ce que j’ai fait pendant mon service dans l’armée israélienne était pour le bien du peuple d’Israël et de l’État d’Israël », a-t-il ajouté.

Dans un communiqué, Tsahal a déclaré que Halevi avait remercié le chef du Directorat des Renseignements militaires « pour ses 38 années de service dans l’armée israélienne, au cours desquelles il a contribué de manière significative à la sécurité de l’État d’Israël en tant que soldat de combat et commandant ».

L’annonce de la démission de Haliva est survenue alors que Tsahal mène des enquêtes sur ses échecs dans la préparation de l’assaut barbare du Hamas le 7 octobre.

Le Directorat des Renseignements militaires a divisé ses enquêtes en différentes périodes : dix ans avant l’assaut, à partir de la fin de la guerre de Gaza de 2014 ; les jours précédant l’attaque, du 1er au 7 octobre, en mettant l’accent sur les 36 heures précédant l’assaut ; et le massacre du 7 octobre lui-même.

Chaque commandant d’unité du Directorat des Renseignements militaires a fait l’objet d’une enquête sur ses actions sur la base de questions déterminées par l’état-major général.

Les enquêtes devaient être présentées au chef d’état-major Halevi au début du mois de juin.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.