Le Comité français pour Yad Vashem publie son rapport d’activité 2018
Rechercher

Le Comité français pour Yad Vashem publie son rapport d’activité 2018

En 2018, 54 nouveaux ‘Justes parmi les Nations’ français ont été nommés et le Comité français a transmis 46 nouveaux dossiers de demande d’attribution de médaille

Photo d'illustration : La salle des noms du musée de la Shoah de Yad Vashem, à Jérusalem. (Crédit : Mendy Hechtman/Flash90)
Photo d'illustration : La salle des noms du musée de la Shoah de Yad Vashem, à Jérusalem. (Crédit : Mendy Hechtman/Flash90)

Le Comité français pour Yad Vashem a publié fin juillet son rapport d’activité 2018.

« Près de 75 ans après la fin de la guerre, Yad Vashem a, en 2018, encore nommé 54 nouveaux ‘Justes parmi les Nations’ pour la France et le Comité français a transmis 46 nouveaux dossiers de demande d’attribution de médaille », a écrit Pierre-François Veil, président de l’institution et fils de Simone Veil.

« En parallèle, pour enraciner l’action des Justes dans leurs territoires, le Comité Français travaille activement au développement du Réseau Villes et Villages des Justes de France et à la multiplication des ‘lieux porteurs de mémoire’, près de 400 à ce jour », ajoute-t-il.

« L’année 2018 a également été marquée par le traditionnel voyage des élus du Réseau Villes et Villages des Justes de France à Jérusalem pour les cérémonies de Yom HaShoah et par deux séminaires de formation à l’enseignement de la Shoah à l’École Internationale de Yad Vashem, auxquels ont participé 60 enseignants du primaire et du secondaire. Enfin, pour conclure l’année, notre dîner de gala du 4 décembre a accueilli plus de 300 participants qui ont écouté avec intérêt l’intervention de Daniel Cohn-Bendit, invité d’honneur. »

Pierre-François Veil, président du Comité français pour Yad Vashem (Crédit : Capture d’écran YouTube)

Parmi les autres évènements marquants organisés durant l’année, le Comité cite la Journée nationale à la mémoire des crimes racistes et antisémites de l’État français et d’hommage aux Justes de France, ou encore l’exposition « Au-delà du devoir – Des diplomates reconnus Justes parmi les nations ».

A LIRE : Ces diplomates étrangers qui ont sauvé des Juifs durant la Shoah

Le rapport complet est disponible à l’adresse ci-dessous.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...