Le conseiller juif de Trump rejette les accusations d’antisémitisme
Rechercher

Le conseiller juif de Trump rejette les accusations d’antisémitisme

David Friedman a déclaré que les partisans d'Hillary Clinton étaient antisémites, et que le danger venait de la gauche

David Friedman, conseiller de Donald Trump, sur la Deuxième chaîne israélienne, le 22 juin 2016. (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)
David Friedman, conseiller de Donald Trump, sur la Deuxième chaîne israélienne, le 22 juin 2016. (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)

David Friedman, conseiller sur Israël de Donald Trump, a nié qu’une partie de la campagne du candidat républicain à la présidentielle américaine ait été entachée d’antisémitisme venu d’une partie de sa base.

Il a déclaré à la Deuxième chaîne israélienne qu’il « existe un sentiment antisémite parmi les partisans de [la candidate démocrate Hillary] Clinton. »

Quand il s’agit d’antisémitisme, a continué Friedman, « le danger aux Etats-Unis n’est pas à droite… Le mouvement qui devrait vous inquiéter est à gauche. »

Quand il lui a été demandé de commenter un récent rapport de la Ligue anti-diffamation (ADL) qui a identifié un important harcèlement antisémite auprès des journalistes juifs, il a déclaré qu’il ne pouvait pas parler « de journalistes en particulier ».

Il a cependant souligné que l’ADL avait « perdu toute crédibilité ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...