Le directeur des Affaires étrangères israélien en visite en Turquie – une première en 6 ans
Rechercher

Le directeur des Affaires étrangères israélien en visite en Turquie – une première en 6 ans

Yuval Rotem mène une délégation qui rencontrera des responsables turcs et des dirigeants juifs, pour la 1e fois depuis la détente qui a suivi l’affaire du Mavi Marmara

Yuval Rotem (Crédit : MFA)
Yuval Rotem (Crédit : MFA)

Yuval Rotem, le directeur général du ministère des Affaires étrangères, se rend mardi en Turquie pour initier des discussions bilatérales sur la coopération et le dialogue croissants entre Jérusalem et Ankara, pour la première fois en six ans depuis le dégel des relations après l’affaire du Mavi Marmara.

Rotem dirigera une délégation qui rencontrera des responsables turcs de différentes agences du gouvernement, des responsables israéliens de l’ambassade et des consulats en Turquie, et les dirigeants des communautés juives de Turquie.

L’objectif de la visite de trois jours, selon un communiqué des Affaires étrangères, était de « continuer à développer les relations bilatérales et de renforcer la coopération dans les sphères politiques, économiques et culturelles. »

« Le dialogue politique envoie un message positif d’engagement des deux parties pour approfondir la relation entre les deux pays », pouvait-on lire dans le communiqué, qui ajoutait que les discussions « permettront aussi une discussion approfondie, après six ans de […] défis, sur les changements spectaculaires de la région. »

Rotem exprimera aussi la solidarité d’Israël avec la Turquie après la série d’attentats terroristes, et la gratitude de l’Etat juif après l’aide d’Ankara quand les victimes étaient israéliennes.

Le mois dernier, les ambassadeurs respectifs des deux pays ont présenté leurs lettres de créance aux présidents Reuven Rivlin et Recep Tayyip Erdogan, marquant ainsi la reprise des relations entre les deux états après d’importants efforts de détente, encouragés par l’ancien président américain Barack Obama.

Kemal Okem, à droite, ambassadeur de la Turquie auprès d'Israël, remet ses lettres de créances au président Reuven Rivlin, à Jérusalem, le 12 décembre 2016. (Crédit : Ronen Zvulun/Pool/AFP)
Kemal Okem, à droite, ambassadeur de la Turquie auprès d’Israël, remet ses lettres de créances au président Reuven Rivlin, à Jérusalem, le 12 décembre 2016. (Crédit : Ronen Zvulun/Pool/AFP)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...