Israël en guerre - Jour 202

Rechercher

Le Fatah appelle à une « escalade de la résistance non armée » contre Israël

L'appel du Conseil révolutionnaire du Fatah, le parti au pouvoir en Cisjordanie, contraste avec la violence continue des groupes armés rivaux, qui ont peu à peu érodé son autorité

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas présidant la 11e session du Conseil révolutionnaire du Fatah, à Ramallah, le 26 août 2023. (Crédit : Thaer Ghanayem/via WAFA)
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas présidant la 11e session du Conseil révolutionnaire du Fatah, à Ramallah, le 26 août 2023. (Crédit : Thaer Ghanayem/via WAFA)

Après trois jours de réunion, le Conseil révolutionnaire du Fatah (FRC) a clôturé sa dernière session samedi en appelant à une « escalade de la résistance non-armée » pour mettre fin à « l’occupation israélienne », et en appelant toutes les factions palestiniennes à se joindre à la lutte.

Le FRC est considéré comme l’organe parlementaire interne du Fatah et sa deuxième institution la plus importante après le Comité central du Fatah. Il est composé d’environ 80 membres, élus en décembre 2016.

Lors de sa session du week-end dernier, le FRC a appelé à la formation de « comités de résistance populaire pour faire face à l’agression des colons [israéliens] » et a souligné l’importance de Jérusalem pour l’islam et le christianisme et pour le projet national palestinien, décrivant la ville sainte comme « la capitale éternelle de la Palestine ».

La politique du Fatah contraste avec l’approche violente adoptée par son principal rival, le groupe terroriste palestinien du Hamas, qui a menacé dimanche Israël d’une « guerre régionale totale ».

Marouf Alrefai, l’un des dirigeants du Fatah à Jérusalem, a souligné au Times of Israel que le président de l’Autorité palestinienne (AP), Mahmoud Abbas, « a toujours appelé à une résistance populaire pacifique, sans violence ni recours aux armes », même si, selon lui, les Palestiniens, en tant que « peuple sous occupation », ont « le droit de résister sous toutes les formes ».

Le parti au pouvoir de l’AP est souvent accusé par de nombreux Palestiniens de faire le « sale boulot » au nom d’Israël pour maintenir la sécurité en Cisjordanie et de ne pas en faire assez pour lutter contre l’expansion des implantations.

Même au sein du Fatah, des voix discordantes se font entendre. La branche armée du parti, la brigade des martyrs d’Al-Aqsa, aurait uni ses forces à celles de cellules terroristes du Hamas et du Jihad islamique palestinien à Jénine et à Naplouse, régions sur lesquelles l’AP a progressivement perdu son emprise. Il a également revendiqué la responsabilité d’une récente attaque près de Hébron, une zone sous le ferme contrôle du Fatah, au cours de laquelle une Israélienne a été tuée.

Les forces israéliennes sur les lieux d’un attentat meurtrier à l’arme à feu, à proximité de Hébron, en Cisjordanie, le 21 août 2023. (Crédit : Mahmoud Illean/AP Photo)

Grisha Yakubovich, ancien colonel de l’armée israélienne et chef du Département civil de Tsahal pour les autorités palestiniennes, a récemment déclaré dans une interview (lien en arabe) à la chaîne arabe i24News que l’attaque était un message adressé à Abbas pour qu’il mette fin à la coopération en matière de sécurité avec Israël, sous peine de voir l’instabilité actuelle à Naplouse et à Jénine s’étendre au reste de la Cisjordanie.

À LIRE : Une fusillade meurtrière met à l’épreuve le calme relatif du sud de la Cisjordanie

À la fin de sa réunion, le FRC a répété ses appels au boycott des élections de Jérusalem, qui se tiendront en même temps que les élections municipales dans d’autres villes d’Israël, le 30 octobre. Depuis qu’Israël a pris le contrôle de Jérusalem-Est en 1967, ses résidents arabes se sont à maintes reprises abstenus de voter aux élections locales pour éviter de « normaliser » la souveraineté israélienne.

Le manque de poids politique des habitants de Jérusalem-Est – qui représentent 40 % de la population de la ville – au sein du Conseil municipal a contribué, au fil des décennies, à ce que la municipalité néglige gravement les quartiers arabes, avec une pénurie visible d’investissements dans les infrastructures et les services. Cette année, pour la première fois depuis 1967, un candidat arabe se présentera à l’élection de maire, ce à quoi l’AP s’oppose fermement.

Dans sa déclaration, le FRC a également souligné ses efforts continus pour soutenir les prisonniers palestiniens incarcérés pour terrorisme en Israël, ainsi que les familles des « martyrs » palestiniens, et a condamné Israël pour avoir retenu des millions de dollars qu’il perçoit en impôts au nom de l’AP afin d’empêcher qu’ils ne soient acheminés vers les terroristes et leurs familles.

Le FRC a déclaré qu’il convoquerait sa prochaine réunion le 17 décembre. Le dialogue national entre les factions palestiniennes figurera en bonne place à l’ordre du jour.

« Le Hamas et le Jihad islamique [palestinien] ne sont pas officiellement invités, puisqu’il s’agit d’un événement interne à l’OLP [Organisation de libération de la Palestine (OLP)], mais ils peuvent participer à des dialogues ou à des discussions informelles, comme cela s’est produit récemment au Caire », a déclaré Alrefai, membre du Fatah.

L’événement du Caire, qui s’est tenu fin juillet, a vu la participation de la plupart des factions palestiniennes, notamment du Hamas, dans une tentative de réconciliation et d’organisation d’élections pour la première fois depuis 2006, afin de renforcer la légitimité de l’AP parmi les Palestiniens. Le Jihad islamique palestinien l’a boycotté pour protester contre les récentes arrestations de ses membres par l’AP.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.