Le festival « Un été de cinéma israélien – en français » démarre ce mercredi
Rechercher

Le festival « Un été de cinéma israélien – en français » démarre ce mercredi

Dans le cadre de l’évènement, organisé du 21 juillet au 1er septembre, un film en version originale sous-titrée en français sera projeté tous les mercredis et tous les dimanches

Le festival "Un été de cinéma israélien - en français" démarrera ce mercredi à la Cinémathèque de Tel Aviv.
Le festival "Un été de cinéma israélien - en français" démarrera ce mercredi à la Cinémathèque de Tel Aviv.

Le festival « Un été de cinéma israélien – en français » démarrera ce mercredi à la Cinémathèque de Tel Aviv (5 rue Ha’arba’a). Dans le cadre de l’évènement, organisé du mercredi 21 juillet au mercredi 1er septembre, un film en version originale sous-titrée en français sera projeté tous les mercredis et tous les dimanches à 19h.

Neuf films israéliens – 4 longs et 5 courts-métrages – seront ainsi à découvrir. Au programme pour les longs-métrages : “Tuning” d’Ilan Yagoda (2020) ;  “The Unorthodox” d’Eliran Malka (2016) ; “Chained” de Yaron Shani (2019) ; et “Forgiveness” de Guy Amir et Hanan Savyon (2019).

Les courts-métrages diffusés sont : “White eye” de Tomer Shushan (2019) ; “Home constructors” de Nitzan Rozen (2019) ; “Portrait of my family in my 13th year” d’Omri Dekel Kadosh (2017) ;  “Cold frost and Sunshine” d’Hila Royzenman (2019) ; et  “Open your eyes” d’Ilay Mevorach (2017).

« Un été de cinéma israélien – en français » est organisé par l’Institut français d’Israël, en coopération avec la Cinémathèque de Tel Aviv, la Rabinovich Foundation, l’Israel Film Fund et la Sam Spiegel Film School, et avec le soutien de la mairie de Tel Aviv-Yafo. Le festival se présente comme une « occasion pour les francophones et pour tous les amoureux du cinéma et de la langue française, de découvrir ou redécouvrir, l’actualité du cinéma israélien ».

« Les films présentés, chacun dans son langage cinématographique propre, aborderont les questions du rapport à l’autre, de la différence, de l’adolescence, de la famille, du couple, ou encore de la religion, révélant des situations burlesques, tragiques ou encore poétiques et constituent autant de clés d’appréhension, à travers le cinéma, de la société israélienne dans toute sa richesse et sa complexité », écrivent les organisateurs.

Les réservations pour les séances sont disponibles sur la plateforme cinema.co.il.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...