Rechercher

Le gouvernement britannique autorise Roman Abramovich à vendre le club de Chelsea

L'invasion russe de l'Ukraine a clos deux décennies de règne sur le club de l'ouest londonien du multimilliardaire russo-israélien

Roman Abramovich, ancien propriétaire de Chelsea, sourit après la victoire de l’équipe lors de la Ligue des Champions de l’UEFA à Porto, Portugal, le 29 mai 2021. (Crédit : Alexander Hassenstein - UEFA/UEFA/Getty Images via la JTA)
Roman Abramovich, ancien propriétaire de Chelsea, sourit après la victoire de l’équipe lors de la Ligue des Champions de l’UEFA à Porto, Portugal, le 29 mai 2021. (Crédit : Alexander Hassenstein - UEFA/UEFA/Getty Images via la JTA)

L’ère Abramovitch touche à sa fin : le gouvernement britannique a donné son feu vert au rachat du club de football de Chelsea, convoité par un consortium mené par un homme d’affaires américain.

L’invasion russe de l’Ukraine a clos deux décennies de règne sur le club de l’ouest londonien du multimilliardaire Roman Abramovitch, qui en a fait un acteur majeur de la Premier League et du football européen. Il peut désormais le céder au groupe mené par l’Américain Todd Boehly.

Le gouvernement a annoncé mercredi avoir approuvé l’offre de 4,25 milliards de livres (4,97 milliards d’euros) du consortium, comme l’avait fait mardi la Premier League.

Après ce feu vert de Londres, les autorités européennes doivent encore donner leur approbation mais celle-ci est désormais considérée comme une formalité, selon la BBC.

Dans la tourmente après l’invasion russe en Ukraine, le milliardaire russe, visé par des sanctions de Londres, avait mis en vente le club le 2 mars, insistant sur le fait qu’il ne réclamerait pas le remboursement des prêts contractés par le club tout au long de ses 19 ans de règne et que tous les bénéfices de l’opération iraient aux victimes du conflit.

Le propriétaire du Chelsea Football Club anglais, le magnat russe Roman Abramovich, à sa sortie du tribunal de Londres, le 4 octobre 2011. (AP/File)

Causes humanitaires en Ukraine

À l’issue d’un long processus d’enchères impliquant plusieurs groupes, c’est celui de M. Boehly et de ses partenaires investisseurs qui a été choisi par la banque new-yorkaise Raine Group, qui supervise la vente.

Le groupe d’investisseurs est composé, outre M. Boehly, de Mark Walter, avec qui il est copropriétaire des Dodgers, la franchise de baseball de Los Angeles, du milliardaire suisse Hansjoerg Wyss, fondateur de l’entreprise de fabrication de matériel médical Synthes, et de la société d’investissements américaine Clearlake Capital.

« Compte tenu des sanctions que nous avons imposées aux personnes liées à Poutine et à l’invasion sanglante de l’Ukraine, l’avenir à long terme du club ne peut être assuré que par un nouveau propriétaire », a estimé sur Twitter la ministre britannique de la Culture, des Médias et des Sports, Nadine Dorries.

« Nous sommes convaincus que le produit de la vente ne profitera pas à Roman Abramovitch ou à d’autres personnes sanctionnées. Je tiens à remercier tout le monde, en particulier les responsables qui ont travaillé sans relâche pour que le club continue de jouer et ont permis cette vente, protégeant les fans et la communauté du football au sens large. »

Depuis le 2 mars, le club évolue en Premier League grâce à une licence spéciale qui l’empêche d’offrir de nouveaux contrats à ses joueurs ou d’en recruter.

Le gouvernement a assuré vouloir désormais « commencer le processus pour garantir que le produit de la vente soit utilisé pour des causes humanitaires en Ukraine, en soutenant les victimes de la guerre ».

M. Abramovitch avait racheté les « Blues » en 2003 pour 140 millions de livres. Grâce à la manne financière de l’oligarque proche du Kremlin, Chelsea, jusque-là un second couteau du football anglais, s’est soudainement transformé en un acteur majeur sur le plan national et européen, cumulant notamment cinq titres en Premier League et deux Ligues des champions (2012, 2021).

Cette saison, Chelsea a terminé troisième de la Premier League et s’est qualifié pour la prochaine Ligue des champions. Le club a perdu en finale de la Coupe de la Ligue et de la Coupe d’Angleterre, les deux fois contre Liverpool.

Une fois la vente réalisée, les « Blues » pourront reprendre pleinement leurs activités et reconfigurer l’équipe.

Selon le journal britannique The Telegraph, Todd Boehly a promis à l’entraîneur Thomas Tuchel un budget d’environ 200 millions de livres pour recruter, dont une partie pourrait provenir de la vente de certains joueurs.

Le coach allemand devrait aussi perdre les défenseurs Antonio Rudiger et Andreas Christensen transférés gratuitement au Real Madrid et à Barcelone.

Dans une interview sur le site de Chelsea réalisée avant la confirmation de la vente, Thomas Tuchel expliquait que le club fonctionnait avec un « énorme désavantage » et devrait faire preuve d’agilité sur le marché des transferts.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...