Israël en guerre - Jour 192

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Le lieutenant-colonel Meidan Israel, 35 ans : Père fier et officier dévoué de Tsahal

Tué dans un accident de voiture lié à l'armée israélienne, le 25 octobre 2023

Le lieutenant-colonel Meidan Israel, tué le 25 octobre dans un accident de voiture imputable à l'armée. (Crédit : Armée israélienne)
Le lieutenant-colonel Meidan Israel, tué le 25 octobre dans un accident de voiture imputable à l'armée. (Crédit : Armée israélienne)

Le lieutenant-colonel Meidan Israel, 35 ans, chef de l’approvisionnement au Commandement du Sud, originaire de Yarhiv, a été tué le 25 octobre dans un accident de voiture lié à l’armée.

Meidan laisse derrière lui ses parents, Corinne et Zohar, son frère Yotam, son épouse Moran et leurs enfants, Liav, Aline et Lihi.

Il a été enterré le 27 octobre au cimetière militaire de Kfar Saba.
Meidan a grandi à Mazkeret Bayta et avait déménagé à Yarhiv après s’être marié avec Moran.

Selon la radio de l’armée, Meidan était un officier de Tsahal dévoué dans tous les sens du terme, mais il « ne manquait jamais une occasion de construire des Legos avec ses enfants ».

« Je te salue, mon cher et parfait fils qui est tombé au champ d’honneur dans l’effort de guerre », a déclaré Zohar, le père de Meidan, lors de ses funérailles, selon Ynet.

« J’ai perdu celui qui m’était le plus cher, mon cœur est déchiré. »

May Barko, qui a servi dans l’armée israélienne, a également pris la parole lors des funérailles, selon un média local : « Nous avons la chance et le privilège que Meidan ait été [notre commandant] », a-t-elle déclaré.

« Il nous a poussés à être meilleurs (..) dans tous les domaines. Je n’arrive toujours pas à y croire, j’ai le cœur brisé. Merci pour tout ce que tu as été pour nous. »

« Tu as consacré ta vie à l’armée », a déclaré son épouse Moran lors de ses funérailles, selon Ynet. « Tu as laissé un grand vide dans mon cœur, tu seras toujours mon bien-aimé. »

« Il veillait à ce que les soldats aient tout ce dont ils avaient besoin », a-t-elle ajouté. Moran a précisé que Meidan avait déployé des efforts inimaginables lorsque la guerre avait éclaté.

« Il n’avait ni dormi ni mangé, et a décidé de rentrer à la maison pour quelques heures pour se reposer parce qu’il ne pouvait pas le faire sur la base. Trois minutes après avoir pris le volant, il a été tué dans un accident. »

Même sa fille, qui est en CP, savait à quel point le travail de son père était important pour lui. Lorsque des commandants de Tsahal sont venus à sa shiva – semaine de deuil traditionnelle – a expliqué Moran, sa fille « leur a demandé de lui montrer que les soldats avaient tout ce qu’il fallait. Que même maintenant, quand son père n’est plus là, ils ne manquent de rien ».

« Tu es parti sans dire au revoir », a poursuivi Moran en s’adressant à son défunt mari.

« Tu m’as laissée avec trois merveilleux enfants qui t’aiment tant et à qui tu manqueras à jamais. Le petit Liavi me demande tous les jours : ‘Maman, est-ce que papa va rentrer aujourd’hui ?’, et je lui réponds : ‘Non, je ne pense pas, Liavi.' »

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’en est suivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.