Le Madoff brésilien arrêté après un an de cavale
Rechercher

Le Madoff brésilien arrêté après un an de cavale

Il y aurait eu 3 000 victimes ; un reportage TV montrant Jonas Jaimovick tenant un rouleau de la Torah indigne une conseillère municipale de Rio

Un article sur Jonas Jaimovick dans "O Globo", l'un des plus grands journaux du Brésil. (WhatsApp via JTA)
Un article sur Jonas Jaimovick dans "O Globo", l'un des plus grands journaux du Brésil. (WhatsApp via JTA)

RIO DE JANEIRO, Brésil – Un homme d’affaires juif brésilien accusé d’avoir escroqué des investisseurs à hauteur de plusieurs dizaines de millions de dollars, avec un stratagème rappelant celui de Bernie Madoff, a été arrêté à Rio de Janeiro après plus d’un an de cavale.

Jonas Jaimovick, qui s’est rendu à la police de Rio lundi, avait fait la une des journaux en raison de sa disparition avec une somme estimée à 32 millions de dollars dans ce qui a été qualifié de plus grande opération pyramidale jamais réalisée dans ce pays d’Amérique du Sud.

Jaimovick, 39 ans, qui possède la société d’investissement JJ Invest, avait lancé cette entreprise prétendument illégale dans la communauté juive après y avoir pénétré en parrainant et en promouvant plusieurs projets dans des synagogues, des clubs, des écoles et ailleurs. Ses clients – environ 3 000, selon les reportages – comprennent des célébrités et des athlètes connus qui ont cru à ses promesses de gains élevés.

Le réseau de télévision TV Rede Globo a fait un reportage sur l’arrestation montrant Jaimovick tenant un rouleau de la Torah, suscitant une lettre de critique d’une membre juive du conseil municipal de Rio, Teresa Bergher. Le journal O Globo avait utilisé la même photo l’année dernière pour illustrer un article sur Jaimovick intitulé « Dangerous Connections », [Liaisons dangereuses].

« En tant que membre de la communauté juive de Rio de Janeiro et présidente de la commission des droits de l’homme du conseil municipal, je voudrais demander d’éviter l’utilisation de symboles juifs liés au propriétaire de JJ Invest », a-t-elle écrit.

Bergher a déclaré que montrer Jaimovick tenant la Torah, « le plus grand symbole de la religion juive », pourrait « générer de la confusion et même une vague d’antisémitisme ».

Capture d’écran d’une vidéo de Teresa Bergher, membre du conseil municipal de Rio de Janeiro. (YouTube)

Commençant sa présumée arnaque à la mi-2016 dans la communauté juive – il partageait des photos de personnalités, de rabbins et d’amis sur les médias sociaux – Jaimovick a rapidement dépassé ces cercles. Passionné de football, l’homme généralement désigné par ses initiales, JJ, a sponsorisé plusieurs équipes et a fait appel à des joueurs actuels et anciens comme clients. Ses photos avec des stars du football et des célébrités des médias sont devenues virales sur les médias sociaux et ont contribué à multiplier son activité.

Selon la police de Rio, le portail d’information UOL rapporte qu’il existe de nombreuses poursuites judiciaires visant à obtenir un remboursement de la part de Jaimovick et de JJ Invest.

« Avec son arrestation, la recherche du plus grand acteur d’escroquerie pyramidale du pays prend fin », a déclaré la police dans un communiqué.

Le stratagème de 19 milliards de dollars de Madoff comprenait également le vol de nombreuses organisations juives à but non lucratif, qui ont subi des pertes importantes. Madoff purge une peine de 150 ans dans une prison fédérale de Caroline du Nord.

Jaimovick a été accusé de fraude, entre autres crimes, et pourrait être condamné à une peine allant jusqu’à 22 ans de prison.

Jaimovick a grandi au sein de la communauté juive de Rio, forte de 30 000 membres, et a fréquenté l’école et participé à des clubs et à un mouvement de jeunesse. Les biens de sa riche famille ont disparu avec la mort de son père en 2012 et les problèmes dans l’entreprise de transport familiale, a rapporté le journal O Globo.

Début 2019, les médias ont rapporté que Jaimovick faisait l’objet d’une enquête, ce qui a conduit à des tentatives généralisées mais infructueuses de la part des clients de JJ Invest afin de récupérer leur argent. Mais le lieu où se trouvait Jaimovick est resté inconnu. Selon les informations, il se serait caché dans le quartier de Barra à Rio avant de se rendre.

Ses passeports ont été saisis et sa femme a été empêchée de se rendre en Israël avec l’enfant du couple quelques minutes avant de monter à bord d’un avion.

« Jonas a trahi la confiance, détruit des vies, frappé une communauté de plus de 100 000 membres et souillé les esprits », a déclaré l’une des victimes qui s’est adressée à O Globo dans l’anonymat l’année dernière, affirmant avoir fait une dépression, développer de l’anxiété et une maladie cardiaque.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...