Le maire de Montréal promet de renommer une rue et un parc honorant un sympathisant nazi
Rechercher

Le maire de Montréal promet de renommer une rue et un parc honorant un sympathisant nazi

Le prix Nobel Alexis Carrel était un eugéniste affiché qui saluait les politiques raciales d'Hitler et a préconisé l'élimination des "indésirables"

Vue de Montréal. (crédit photo : CC BY montroyaler/Flickr)
Vue de Montréal. (crédit photo : CC BY montroyaler/Flickr)

Le maire de Montréal, Denis Coderre, a promis de renommer une rue et un parc à la mémoire d’un sympathisant nazi ayant remporté le prix Nobel de médecine en 1912.

Alexis Carrel, biologiste et chirurgien français mort en 1944, est devenu célèbre pour avoir lancé une nouvelle technique en chirurgie vasculaire.

Mais il était aussi un eugéniste affiché qui, en 1936, a fait l’éloge des politiques raciales d’Adolf Hitler, soutenu le régime de Vichy contrôlé par les nazis en France, et plaidé pour l’élimination des « indésirables ».

L’eugénisme est une philosophie sociale qui vise à « améliorer » les traits génétiques humains.

La promesse d’agir du maire Denis Coderre est intervenue après que législateur québécois David Birnbaum a appelé les municipalités de la province à l’élimination des plaques de rue ou d’autres espaces portant le nom de Carell, avant la Journée internationale de commémoration de l’Holocauste, le 4 mai.

Le Centre de relations juives et israéliennes a soutenu l’initiative.

Deux autres municipalités du Québec ont des rues nommées en mémoire de Carrel.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...