Rechercher

Le militant LGBT Gal Uchovsky, accusé d’avoir agressé sexuellement 2 hommes

Une enquête a été ouverte après que deux hommes ont affirmé que la personnalité connue de la télévision les avait agressés au cours des dernières années

Gal Uchovsky à la Knesset, le 4 juin 2012 (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)
Gal Uchovsky à la Knesset, le 4 juin 2012 (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)

La police a ouvert une enquête mardi sur les accusations d’agression sexuelle portées contre le scénariste et producteur Gal Uchovsky, l’un des militants des droits LGBT les plus connus en Israël.

L’enquête a été ouverte après que le radiodiffuseur public Kan a publié lundi les témoignages de deux hommes qui affirment qu’Uchovsky les a agressés sexuellement au cours des dernières années.

En réponse à cette révélation, Uchovsky, personnalité populaire de la télévision, s’est excusé et a annoncé qu’il quittait la présidence d’IGY – Israel Gay Youth, une organisation à but non lucratif de premier plan au service des jeunes LGBTQ en Israël.

Le premier des membres anonymes de la communauté LGBTQ a affirmé qu’Uchovsky l’a agressé il y a un an et demi lors d’une rencontre sexuelle arrangée à l’avance entre eux, au cours de laquelle le président d’IGY a violé les limites dont ils avaient convenu auparavant.

« C’est arrivé dès le premier moment », dit-il.

« Un bouton a été changé et il a communiqué comme un animal, pas comme un humain. Plus de cinq fois, il a essayé de me retourner de force, d’introduire ses doigts en moi, de toucher et d’atteindre cette zone par tous les moyens possibles. »

DOSSIER – Gal Uchovsky au tribunal de première instance de Rishon Lezion, le 17 août 2011 (Crédit : Yossi Zeliger/FLASH90)

Le plaignant a déclaré à Kan qu’il avait clairement exprimé son refus, mais qu’Uchovsky ne s’était pas arrêté.

Un deuxième plaignant a déclaré au diffuseur qu’il y a plusieurs années, lors d’une réunion de travail avec Uchovsky, ce dernier a soudainement « sauté sur moi et a commencé à m’embrasser. »

« J’ai essayé de le repousser. Il s’est imposé à moi malgré mon objection, jusqu’à ce qu’il ait terminé », se souvient le second plaignant.

En réponse, Uchovsky a déclaré qu’il ne savait pas que le premier homme n’avait pas consenti et s’est excusé « par compréhension et sensibilité. » Il a dit qu’il n’avait pas reçu suffisamment de détails pour commenter le second témoignage, mais « une fois que c’est le sentiment, il s’excuse également auprès du second plaignant. »

« En tant que personne qui a consacré sa vie à la communauté [LGBT], Gal a décidé que sa responsabilité l’oblige à arrêter son service en tant que président d’IGY », a t-on déclaré au nom d’Uchovsky. « L’organisation est l’œuvre de sa vie, et il ne veut pas que cette grande organisation soit entachée. »

Dans sa propre réponse au rapport, IGY a déclaré avoir accepté la démission d’Uchovsky.

« Nous espérons que les événements décrits dans l’enquête seront rapidement clarifiés. Ces dernières années ont apporté un nouvel esprit créant un filet de sécurité pour les plaignants. Cet esprit doit également pénétrer la communauté LGBT et nous, en tant que principale et plus grande organisation en charge de milliers de bénévoles, prenons sur nous de jouer un rôle important dans la construction et le changement du discours [sur cette question] », a ajouté IGY.

« Nos lignes directes d’assistance numérique sont ouvertes et nos instructeurs sont à l’écoute de toute personne qui souhaite parler, partager ou consulter sur ces questions et sur toute question qui y est liée. Nous nous engageons à assurer une confidentialité totale et une clarification immédiate de toute plainte », a déclaré le groupe.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...