Le PC de Perpignan « dénonce » un événement de la Saison Croisée France-Israël
Rechercher

Le PC de Perpignan « dénonce » un événement de la Saison Croisée France-Israël

Les communistes dénoncent "un partenariat antinomique" avec le festival de musique Pau Casals de Perpignan

« Nous avons découvert avec stupéfaction la présence de l’État israélien parmi les partenaires du festival, » a protesté la section pyrénéenne du Parti communiste français lorsqu’il a appris que le festival de musique Pau Cassals se déroulait cette année en partenariat avec Israël, dans le cadre de la saison croisée France-Israël.

Le festival de cette année avait pour thème « un archet pour la paix ».

Le violoncelliste catalan Pablo Casals « croyait en la vertu de la musique parce qu’elle « chasse la haine » et « donne la paix ». C’est le leitmotiv du festival de musique des Pyrénées-Orientales qui porte son nom. Un des plus grands et des plus anciens de France, » explique Le Figaro.

« Ce que nous dénonçons c’est la politique du gouvernement israélien actuel. La politique de crime commis à l’encontre des Palestiniens par le gouvernement violent et colonialiste de Benyamin Netanyahou qui cherche à redorer son image. Nous sommes scandalisés par la présence de ce partenaire aux côtés des collectivités territoriales comme le Département et la Région dans lesquelles nous sommes élus, » continue le communiqué cité par L’Indépendant.

Le directeur artistique du festival Pau Casals Michel Lethiec explique de son côté au Figaro que le festival a « chaque année (…) des partenariats culturels avec différents pays » : « On a eu le Brésil, l’Espagne etc. Cette année c’est Israël, et non pas son gouvernement et sa politique sur laquelle je préfère ne pas m’étendre. Nous ne sommes pas dans une démarche politique, bien évidemment, mais dans une démarche purement culturelle et artistique ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...