Le père de la victime de la fusillade, Alon Bakal, pleure son fils “très spécial”
Rechercher

Le père de la victime de la fusillade, Alon Bakal, pleure son fils “très spécial”

"Hier il m’a envoyé ce message : ‘Je m’amuse, j’aime vivre’, " a déclaré le père effondré

Alon Bakal, 26 ans, tué pendant la fusillade qui a eu lieu dans le centre de Tel Aviv, le 1er janvier 2016 (Crédit : Facebook)
Alon Bakal, 26 ans, tué pendant la fusillade qui a eu lieu dans le centre de Tel Aviv, le 1er janvier 2016 (Crédit : Facebook)

Le père de l’une des victimes a rendu hommage à son fils « très spécial », et a prévenu que les violences actuelles avec les palestiniens coutaient des vies à la jeune génération d’Israéliens.

Alon Bakal, 26 ans, était l’une des deux personnes tuées par l’assaillant quand il a balayé de son arme automatique Tel Aviv peu avant 15h00. Bakal était le gérant du bar « Simta », l’un des lieux visés par le tireur.

« Nous avons perdu notre bon fils », a déclaré le père de Bakal depuis l’hôpital Ichilov.

Il « étudiait le droit et la gestion d’entreprises, il était un enfant épanoui et heureux. Il éclairait chaque endroit où il allait, il faisait rire tout le monde, a déclaré son père. N’ayez aucun doute, il était un enfant très spécial. Il était très spécial pour nous. Hier il m’a envoyé ce message : ‘Je m’amuse, j’aime vivre’. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...