Le père de l’ado mort à la frontière égyptienne accuse le gouvernement
Rechercher

Le père de l’ado mort à la frontière égyptienne accuse le gouvernement

L’adolescent, qui travaillait sur le côté égyptien de la clôture de la frontière, a été tué par des tirs venus d'Egypte

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Bassem Abu Amar, le père de Nimer Abu Amar, bédouin israélien de 15 ans qui a été tué à la frontière égyptienne alors qu'il travaillait comme sous-traitant pour le ministère de la Défense le 25 octobre 2016. (Crédit : capture d'écran Ynet)
Bassem Abu Amar, le père de Nimer Abu Amar, bédouin israélien de 15 ans qui a été tué à la frontière égyptienne alors qu'il travaillait comme sous-traitant pour le ministère de la Défense le 25 octobre 2016. (Crédit : capture d'écran Ynet)

Le père d’un adolescent israélien qui a été abattu pendant qu’il travaillait sur la clôture de la frontière avec l’Egypte a accusé le gouvernement et l’armée de ne pas lui avoir fourni de protection et de ne pas avoir répondu correctement aux tirs.

Le père, Bassem Abu Amar, a déclaré que l’armée israélienne ne protégeait pas suffisamment les ouvriers.

« Ils l’ont abandonné », a-t-il déclaré aux journalistes devant le centre médical Soroka de Beer Sheva, où son fils avait été transporté après l’incident.

« Plus de personnes auraient pu mourir. Où est le Premier ministre ? Où est le ministre de la Défense ? », a-t-il demandé.

Nimer Abu Amar, bédouin israélien de 15 ans qui a été tué à la frontière égyptienne alors qu'il travaillait comme sous-traitant pour le ministère de la Défense le 25 octobre 2016. (Crédit : autorisation)
Nimer Abu Amar, bédouin israélien de 15 ans qui a été tué à la frontière égyptienne alors qu’il travaillait comme sous-traitant pour le ministère de la Défense le 25 octobre 2016. (Crédit : autorisation)

Selon le responsable du chantier, l’adolescent travaillait sur le côté égyptien de la frontière pendant l’incident, et distribuait du café aux autres employés.

Selon un membre de la Knesset, le ministère de la Défense doit reconnaître l’adolescent tué sur la frontière. Omer Barlev (Union Sioniste) a déclaré qu’il était “choquant” que le ministère de la Défense ait employé un adolescent de 15 ans et a appelé le ministère à reconnaître l’adolescent décédé aujourd’hui comme étant tombé durant l’exercice de son devoir.

“C’est choquant que le ministère de la Défense ait pu employer un enfant de 15 ans”, a écrit Barlev.

« Le ministère de la Défense ne devrait pas s’abriter derrière des contractuels externes », a-t-il ajouté, déclarant qu’Abu Amar devait obtenir le statut d’un employé du ministère de la Défense tombé durant l’exercice de son devoir.

Une telle reconnaissance permettrait à la famille d’Abu d’accéder à une série de prestations d’état supplémentaires.

L’armée a indiqué que l’attaque à l’arme à feu ne semble pas relever d’un acte terroriste, et le ministère de la Défense a réaffirmé dans un communiqué qu’Abu Amar n’était pas un employé direct.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...