Le personnel d’une école de Jérusalem-Est pratique l’incitation à la haine
Rechercher

Le personnel d’une école de Jérusalem-Est pratique l’incitation à la haine

Le ministère de l’Education affirme que l’école a monté un spectacle dans lequel un soldat de Tsahal était représenté comme « violent et meurtrier »

Le ministre de l'Éducation Naftali Bennett à la Conférence d'Herzliya, le 7 juin 2015 (Crédit : Flash90)
Le ministre de l'Éducation Naftali Bennett à la Conférence d'Herzliya, le 7 juin 2015 (Crédit : Flash90)

Mardi, la directrice générale du ministère de l’Education Michal Cohen a convoqué le directeur et l’instituteur d’une école élémentaire de Jérusalem-Est pour une audience. En effet, les deux membres du personnel de l’école sont soupçonnés d’inciter et d’encourager la violence contre les soldats de Tsahal.

Selon un communiqué de presse du ministère de l’Education, des enquêteurs ont récemment étudié des plaintes selon lesquelles l’école du quartier de Beit Hanina se livrait à une propagande politique.

Les enquêteurs ont découvert qu’au cours d’un récent spectacle, un soldat de Tsahal était représenté comme « violent et meurtrier » [alors qu’il] tuait un enfant palestinien sur scène.

De plus, certains élèves de l’école auraient chanté des chansons faisant l’apologie des terroristes et auraient brandi des photos des responsables des attaques contre les Juifs.

Mardi, le ministre Naftali Bennett a déclaré : « Nous avons assez parlé d’incitation, maintenant il est temps d’agir ».

« Cet incident choquant dans une école a été provoqué par la machine terroriste et ne fait pas partie du concept d’éducation. J’ai de la peine pour les parents qui applaudissent quand leurs enfants jouent une exécution mais les éducateurs qui ont autorisé ce spectacle seront punis sans réserve, » a-t-il affirmé.

L’audience au ministère de l’Education devrait avoir lieu un peu plus tard cette semaine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...